14/08/2011

L'Once d'or au cou du pauvre africain !

L'once d'or a atteint un niveau historique de 1.750 dollars, jeudi. L'Afrique qui détient le quart de la production mondiale, n'en profitera pas! Pourquoi, parce que nos hommes qui font la politique chez nous ont signé des contrats de maîtres à esclaves avec leurs amis. Ils préfèrent la charité que la valeur du fruit du labeur de leurs peuples.

La plupart des producteurs de ressources minières ''sont perdants en raison des contrats léonins qui ont, pendant longtemps, caractérisé ce secteur. Ils sont perdants en raison des politiques minières passives qui ont été, pendant longtemps, mises en œuvre. Ils sont perdants du fait des termes contractuels et des arrangements fiscaux défavorables'' regrette un ministre sénégalais dont les propos ont été rapportés par l'agence de presse nationale. Abdoulaye Baldé, chargé des Mines, de l'Industrie, de l'Agro-industrie et des PME martèle : ''Les gouvernements africains ont conclu des contrats avec des sociétés minières qui prévoient des relations déséquilibrées'' de nature à ''[empêcher] les gouvernements et les citoyens [africains] de maximiser les avantages de l'exploitation minière''.

Les images de la famine devraient interpeller ce qui reste en nous encore d'humain à défaut de nous obliger à rabattre les cartes pour un jeu plus transparent !

L'Heure n'est -elle pas venue de rendre justice au Continent africain !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

 

13:04 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : or, wall street, famine, afrique, solidarité, nations unies, abdoulaye baldé, aps, commerce | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Il y a seulement un peu plus de 60 ans,beaucoup d'africains vivaient à l'état de nature.Donc , il est tout à fait normal qu'ils éprouvent de grandes difficultés pour se développer. Croyez vous qu'il y a une grande différence entre les Africains et les Papous de la nouvelle Guinée.

Écrit par : adama | 14/08/2011

Voyant le stockage depuis des mois dans des entrepôts de Mogadischu

de tonnes de sacs de céréales, de nourritures d'aide envoyées par les organisations internationales & autres ONG,

stocks bloqués
dans l'attente de décisions de gouvernement locaux
...

Écrit par : edouard | 14/08/2011

Combien de fois as-t-on effacé la dette des pays africains ? ? ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/08/2011

Le continent africain est d'une variété infinie. Autant de peuples, autant d'ethnies, autant de nations, autant de lieux géographiques et climatiques différents, autant de religions, autant d'influences par les civilisations qui se sont succédées au courant des siècles, etc Cette énorme diversité fait que notre système d'organisation pratique ne correspond pas aux besoins de chaque région, d'où beaucoup d'échecs.
Il ne faut pas croire que la majorité sont similaires à des Papous mais ils se heurtent à des obstacles que nous n'imaginons pas ici.
Alors que nous Occidentaux revenons à la biodiversité, il faut éviter de vouloir les mettre tous dans le même moule. De plus, ils ont gardé et développé des qualités humaines dont nous pourrions tirer un grand enseignement.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25/08/2011

Les commentaires sont fermés.