24/03/2017

Avenir du FCFA: Hollande renvoie la balle aux pays africains.

Hollande, Afrique, France, CFA, monnaie, Abidjan, France-AfriqueLe Président Hollande ne ferme pas la porte concernant la gestion de la monnaie des 155 millions d'habitants africains dont la parité avec l'euro est assurée par la France. Le Président français attend les propositions des ministres des finances du Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Centrafrique, Tchad et des Comores qui se réunissent en présence de leur homologue français le 14 avril prochain à Abidjan.
 
En contre partie de la parité du CFA avec l'euro, les pays de la zone Franc CFA déposent 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français. En 2015, les réserves sont estimées à 14 milliards d’euros auprès du Trésor français.
 
La patate chaude aux Africains
 
Le président français François Hollande à la suite d'une rencontre avec son homologue ivoirien a déclaré être «ouvert à toutes les propositions» que les 15 pays africains qui ont en partage le franc CFA (Ndlr franc de la Communauté financière africaine - autrefois franc des Colonies françaises d’Afrique) , pourraient formuler au sujet de cette monnaie créée en 1945, lors de leur prochaine réunion prévue le 14 avril.
 
El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Journaliste accrédité auprès de l'ONU- Directeur du magazine panafricain en ligne ContinentPremier.Com

13:21 Publié dans Afrique : Souveraineté et Démocratie. | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/12/2016

Menace d'Israël contre le Sénégal : Nous disons Non !

Cette menace inélégante et inamicale est surtout anti démocratique ! J'aimerais juste rappeler que le Sénégal a toujours été du côté des pays opprimés. Sur la question Israélo palestinienne, notre pays depuis Senghor a fait preuve de sagesse en acceptant l'ouverture d'une Ambassade d'Israel au Sénégal par ailleurs vous vous rappelez que Arafat séjournait régulièrement au Sénégal.
 
Le Sénégal, par ailleurs, n'accepte pas sur son sol des discours anti sémites ou anti quoique ce soit mais n'acceptera aucune forme d'humiliation ou de pression. En outre, le Sénégal est en phase avec l'Union Africaine sur ce conflit. 

Menacer le Sénégal est une belle stupidité diplomatique et un grand manque de lucidité de Benjamin Netanyahou. Car ce pays si pauvre est si grand dans le coeur de l'Humanité libre qu'il ne s'agenouillera jamais. Jamais ! Nous avons été sur tous les terrains pour la Liberté de l'Homme. Oui de tout l'Homme ! 
Et ceci celui qui l'ignore, ignore tant de choses ! L'Avenir nous le dira ! Quoiqu'il en soit, l'Heure de dire " Niaani Bannia" a sonné ! 
 
Nous disons Non ! 

El Hadji Gorgui Wade NDOYE- Journaliste sénégalais accrédité auprès des Nations-Unies, Genève. Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com
 

21:09 Publié dans Afrique : Souveraineté et Démocratie. | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/11/2016

Grande réflexion sur l'Afrique à l'ONU: Entrée libre, s'inscrire pour le badge

"L’émergence africaine face aux défis de l’éducation, de l’égalité, de la paix et de la sécurité"

Le magazine panafricain ContinentPremier.Com, avec le soutien de l’Union Africaine, de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de la Mission du Sénégal, à Genève, a le plaisir de vous convier à cette importante réflexion qui aura lieu le

Vendredi 18 novembre 2016

de 18H30 à 20H00

à la Salle 9, Palais des Nations-Unies.

 Merci de confirmer votre présence en envoyant votre nom et prénom à 

info@continentpremier.com 

Très longtemps l’image de l’Afrique a été réduite notamment dans les média en Occident et dans l’opinion publique à cette terre lointaine, lieu de la pauvreté, de la famine, des guerres, des maladies avant de laisser place progressivement à une sorte de Terre promise, on parle de l’Afrique comme l’avenir du monde donc de l’Humanité.

Il s’agira dès lors de voir comment mesurer aujourd’hui le développement africain et ou ses potentialités économiques ? etc.

ContinentPremier.Com vise à travers cette rencontre à favoriser un dialogue riche dense franc et ouvert autour des opportunités qui s’offrent aujourd’hui plus que jamais à l’Afrique qui devra également relever des défis pour jouer pleinement son rôle dans le 21ème siècle et au-delà.

Les intervenants: 


Mary Teuw Niane, ElHadji As Sy, Aya Thiam, Didier Péclard, ContinentPremier, Gorgui Wade Ndoye, Université de Genève, Afrique, Mali, Sénégal, Union Africaine, Francophonie, Ridha Bouabid, Jean Marie Ehouzou1- Pr. Mary Teuw NIANE,
Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la République du Sénégal.

Mali Ambassadeur.jpg2- Madame Aya THIAM, Ambassadeure de la République du Mali auprès des Nations-Unies.  

 

 

As SY.jpg3- Monsieur El hadji As SYSecrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix rouge et du Croissant rouge (IFCR).

Didier Peclard.jpg4- Dr Didier PECLARDMaître de Conférences, Directeur du Master en Etudes africaines de l’Université de Genève.

 

Modération : M. El Hadji Gorgui Wade NDOYE- Directeur des publications de ContinentPremier.Com

Mots de Bienvenue des Ambassadeurs Ridha Bouabid de la Francophonie, Jean-Marie Ehouzou de l’Union Africaine et Coly Seck du Sénégal.

L'Organisateur:

ContinentPremier.Com :

un magazine panafricain en ligne

au Coeur de la Genève internationale !

ContinentPremier avec l'association du même nom a initié des concerts de la Fête de la Francophonie co-organisée avec l'OIF, le Gouvernement suisse, le pays invité d'Honneur etc, à la Salle des Assemblées des Nations Unies. ContinentPremier organise également de grandes conférences sur l'Afrique dans la Mondialisation et accueille des journalistes stagiaires de tous les pays, fournit depuis Genève ses articles à la presse africaine. 

Contact et souscription:

Notre credo:

Logo ContinentPremier.Com.jpgL'Afrique est son Berceau le monde est son Lit !

Contacts : Bureau : 0041-22-917-37-89 ---- Mobile: 0041-76-488-86-04 Courriel : info@continentpremier.com

08:00 Publié dans Afrique : Souveraineté et Démocratie., Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

19/02/2013

Vidéo de 48 minutes sur " l'Afrique dans la nouvelle géopolitique mondiale : démocratie et souveraineté"

continentpremier,nations unies,afrique,démocratie,souveraineté,géopolitique,genève,iba der thiam,boris diop,anne cécile robert,sanou mbaye,gilles labarthe,omar hilale,fodé seck,jean feyder,awa marie coll seck,gorgui wade ndoyecontinentpremier,nations unies,afrique,démocratie,souveraineté,géopolitique,genève,iba der thiam,boris diop,anne cécile robert,sanou mbaye,gilles labarthe,omar hilale,fodé seck,jean feyder,awa marie coll seck,gorgui wade ndoyeUne vidéo retrouvée au hasard du Net posté par Freddy Mulongo de Réveil FM de Kinshasa, journaliste et écrivain, et qui traite de la Conférence " l'Afrique dans la nouvelle géopolitique mondiale : démocratie et souveraineté" organisée,  le vendredi 13 janvier 2012 à 18 heures, à la Salle XII du Palais des Nations Unies par ContinentPremier en présence de nombreux intellectuels et d'ambassadeurs de pays européens et africains et celui de la Francophonie à Genève. ContinentPremier célébrait son 7ème anniversaire. 

 

03/08/2012

HILLARY CLINTON SALUE LE SENEGAL UN PAYS SANS COUP D'ETAT!

hillary.jpg"Les Etats-Unis sont fiers du Sénégal, un pays qui n'a jamais connu de coup d'Etat", a dit Mme Hillary Clinton, hier, dans un discours prononcé à l'université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, devant les membres du gouvernement, des parlementaires, diplomates, ainsi que le corps professoral et les étudiants.

En 2007, Nicolas Sarkozy suscitait une vive émotion avec son ''discours de Dakar'', prononcé dans la même salle (auditorium de l'UCAD II), à l'occasion de son premier déplacement en Afrique subsaharienne. Il avait notamment déclaré que "le drame de l'Afrique", c'est que "l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire" se rappelle t-on.

Hillary Clinton a martelé que le Sénégal est ''un modèle pour l'Afrique et le monde entier" et que ceux qui doutent que l'Afrique n'est pas mûre pour la démocratie n'ont qu'à venir au Sénégal!

Soulignons que Mme Clinton est arrivée à Dakar trois jours après la visite de Laurent , Ministre français des Affaires Étrangères.

La deuxième alternance démocratique qui a eu lieu au Sénégal en mars dernier donne beaucoup d'espoirs. Pour l'Heure, le citoyen voudrait plus profiter des promesses qui lui sont faites de mieux être!

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

19/01/2012

Les 54 Etats du continent africain méritent-ils un siège au Conseil de Sécurité ?

ibaderthiam.jpgL'Afrique peine, encore, à peser, véritablement, sur le cours des évènements mondiaux. D'éminents intellectuels africains et européens réunis le vendredi 13 janvier 2012 à la Salle 12 des Nations Unies à l'occasion du 7ème anniversaire du magazine panafricain ContinentPremier.Com édité à Genève ont abordé la thématique de « l'Afrique dans la nouvelle géopolitique mondiale : souveraineté et démocratie. ». Extrait de la communication du Pr Iba Der Thiam, agrégé d'Histoire, Médaille d'Or de l'UNESCO, Commandeur de l'Ordre de la Pléiade de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

(.... )L'Afrique a été découpée en morceaux, à Berlin, en 1885. On l'a colonisée. On lui a imposé le travail forcé, les réquisitions et les corvées, les brimades et les humiliations, l'Apartheid, le néocolonialisme, des accords de partenariat économique injustes, fondés sur l'échange inégal, des élites dirigeantes beaucoup plus soumises aux maîtres occidentaux, qui les ont choisis, qu'aux Etats, dont ils sont originaires (...)

Certaines puissances, alliées aux pays colonisateurs, en ont profité pour continuer de considérer que les 54 Etats Africains ne méritent pas de jouer un rôle significatif dans la gouvernance mondiale, si bien que l'Afrique est absente du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Elle est mal représentée au sein du FMI et de la Banque Mondiale, ainsi que du G8 et du G20, où elle n'occupe qu'un rôle de figurant.

Les règles de l'OMC foulent au pied ses intérêts et privilégient ceux des pays riches.

La Cour Pénale Internationale semble n'avoir été créée, que pour les seuls africains, alors que les tenants de l'Apartheid vivent, voyagent et dorment en paix, comme bien d'autres, dans le reste du monde. Avec un attrait de presse, on a fait de l'Afrique, le continent de la corruption, des élections frauduleuses, de l'incompétence des élites, la patrie du tribalisme, de la dictature, incapable de prendre, seule, en main, son destin..

A la première crise, on fait appel à l'étranger, au nom d'un droit d'ingérence à géométrie variable.

suite de l'article ici:http://www.afrik.com/article24557.html

(Afrik.Com)

Par le Professeur Iba Der Thiam dont vous verrez la totalité du discours sur :

http://www.continentpremier.com/?magazine=62&article=...