10/02/2017

Théo: les dérives du profilage ethnique avec leur cohorte d'humiliation et d'insultes!

A suivre les développements de cette Affaire sordide et la masturbation hypocondriaque de certains hommes politiques dans les commentaires et dans la gestion de cette sale mascarade et bourde policière, j'aimerais dire aux Français: ces policiers là ne sont pas l'incarnation d'une République normale ! Un mot d'abord pour ce gamin et sa famille: Courage, vous n'êtes pas seuls !

L'humiliation et l'insulte sont des armes des faibles et malheureusement ces indignes là sont sous le couvert de la puissance publique ! Mais le Droit et la Morale seront avec la détermination des humains de valeur des armes indestructibles ! Théo a été maltraité, humilié, insulté, violé par une cohorte de policiers qui n'ont rien à faire dans une police digne de ce nom.

Français, vous devez dire Non à l'insulte faite aux grandes Dames et aux grands Hommes de votre pays qui ont essayé de donner à la France le visage d'un pays respectable. Que vous soyez Blancs, Noirs ou ce que vous voulez l'Histoire vous somme d'arrêter ces bandits de grand chemin et de barrer la route au Front National qui semble sans aucune forme de dignité et de compassion et même de réserve s'émouvoir qu'un gamin puisse subir sur cette terre d'Alexandre Dumas, de Césaire, de Lafayette, de Voltaire, de Sartre une telle ignominie ! Ils veulent une guerre entre Français, engranger des points pour gagner une élection: vos visages d'humains ne les intéresse pas.


J'ai bien peur pour vous et décidément j'ai pitié pour vous peuples de France car oui en disant "racailles" d'un côté et " défenseurs de la nation" d'un autre, ils visent à créer un hiatus.


Ils veulent lyncher dans leur corps et dans leur âme des enfants de cette République qui malgré ses difficultés réelles est encore debout sur le terrain de l'Humanisme.


On n'efface pas à coup de karcher l'Histoire des peuples ! Marine Le Pen n'est pas avec sa famille le visage de la noble France. S'attaquer à des enfants les salir les humilier comme on viole en terre de guerre des dames devant leur mari est ce donc cela le nouveau visage de ce pays qui s'appelle la France, fille aînée de l'Eglise, Terre des Droits humains. Est ce donc cela le pays d'Hugo, de Montesquieu, de l'Abbé Pierre, de Germaine Tillion, d'Aragon ?
Honte, honte, honte à celles et à ceux qui tuent la France en assassinant poignard au dos ces mômes qui ont comme tous les enfants du monde les mêmes rêves: Grandir en sécurité et conquérir leur Bonheur !


Non, en réalité, le Front National n'est pas la panacée pour la France, ce sera une plaie béante, une belle pourriture qui ne mérite pas de remplacer ce cher Hollande qui malgré tout a un coeur! Merci François d'avoir été au chevet de Théo !

El Hadji Gorgui Wade NDOYE- ContinentPremier.Com.

17:11 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/02/2017

Attention- Attention - Suisse : Aujourd'hui, test national des sirènes d'alarme en Suisse

Veuillez noter qu'aujourd'hui, mercredi 1er février 2017, les autorités suisses effectueront le test annuel du système national de sirènes entre 13h30 et 15h30. A Genève, 116 sirènes fixes seront testées, sous la coordination de l'office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires (OCPPAM).

Les essais annuels permettent de vérifier le bon fonctionnement des installations. En effet, comme pour tout appareil, des défaillances peuvent survenir. Ces tests sont également l'oc- casion de contrôler la couverture sonore du territoire genevois par les sirènes. A l'intérieur de certains bâtiments accueillant un grand nombre de personnes, des alarmes supplémentaires s'enclenchent et des consignes sont diffusées aux occupants, précise un communiqué reçu à la rédaction de ContinentPremier.Com.

Une alarme-eau destinée aux habitants domiciliés en aval des barrages hydroélectriques de Verbois et de Chancy-Pougny sera testée lors du même exercice.

Pour rappel: les bons réflexes en cas d'alarme

Cette opération constitue une bonne occasion de rappeler à la population le comportement à adopter en cas d'alarme générale réelle (son ondulant pendant une minute), hors essai :

  •   écouter la radio;

  •   fermer portes et fenêtres;

  •   informer les voisins;

  •   ne pas téléphoner (afin d'éviter une surcharge du réseau);

  •   à bord d'un véhicule: arrêter la ventilation, remonter les fenêtres et enclencher la radio;

  •   dans la rue: se rendre dans l'habitation, le centre d'activité, l'administration ou le commerce

    le plus proche.

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye - Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

11:21 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

31/01/2017

Donald a voulu la soumettre: Sally a osé dire Non !

Sally Yate, Donald Trump, Iran, Paix, Equilibre, Femme, Justice, USAOui, elle a refusé de se soumettre à assouvir les désirs de son patron. Ce dernier habitué à faire exécuter ses petits ordres, sortit son bazooka: "you are fired!". Non content, il décide de mettre sur la place publique l'Honneur de celle qui lui a dit Non en criant: " Trahison".  Traitre à quoi? A sa fidélité à la constitution américaine !

Sally Yate (photo), Ministre de la Justice par intérim des Etats-Unis a dit Non au nouveau locataire de la Maison Blanche. Déçu, Donald Trump la renvoie en la traitant de "traitre".  Donald a décidé de la punir. Le Président hors du commun voulait que Sally renonce à sa propre conscience de Femme de Droit et de Justice pour défendre le décret inique et raciste visant des pays musulmans ! Sally a osé dire NON. 

Le courage et la lucidité aujourd'hui est de dire Non à cet homme qui est entrain d'allumer le feu entre les Etats-Unis et l'Iran, à cet homme qui est entrain de détruire, à peine, installé, le précaire équilibre de notre planète.

La Résistance à l'Oppression Trumpéenne a bien commencé. Et sur ce terrain, les Femmes sont les premières victimes sont aussi les premières sur la ligne de front. Bravo à vous Femmes!

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

17:33 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/01/2017

Aung San Suu Kye, the fallen angel !

Aung San Suu Kye, Birmanie, United Nations, Love, Wisdom, Muslims in the world,ASEAN, Malaysia, Nobel Price, Rohingyas The amnesiac icon, the callous politician! The Nobel price, Aung San Suu Kye the one that many admired helped out of the dark jails of the Burmese army. This one that the International Community helped enter the lights behaves since she returned to business as an amnesic deranged, a racist with soft skin that cannot be moved by the Muslims of her country being killed , lynched, deported. At least 10,000 Rohingyas fleeing the operations of the Burmese army have been refugees since last month in Bangladesh, according to the High Commission for Refugees (UNHCR). Ethnic cleansing in good order Meanwhile, Aung stepped out and dares not even talk about Rohingyas blaming the international community for stirring up divisions in her country. San Suu Kyi, like some icons, hides behind her selective denunciations, remarked an observer of the international scene. Indeed, Aung Suu Kyi admits half-word that these Muslims are not Burmese and if they were, they are actually terrorists.. Here is the funny excuse, the ugly morning of blood feint, of hideous racism carried by that one whose frail step at time of embers glittered with respect and admiration for a fight for the human. Alas, Aung San Suu Kyi behaves like a cold politician without soul or history. "We are demanding that the accession of Burma to ASEAN be reviewed," said Khairy Jamaluddin, Minister of Youth and Sports of Malaysia. This means that the Nobel Prize of 1991 is no more than the shadow of a beautiful moral and ethical decay!

The World needs Love

I was, on Thursday, June 14, 2012, at her press conference at the United Nations. That day she had just addressed the International Labor Conference. She would tell us that the world needs love to heal from her sufferings and get better. And it was she who thus defined love: "I would say that love is the act of giving more consideration to someone or to a population more than to oneself. If you can take care of someone or a few people even if it is for a little longer period that you do not take care of yourself, that is in my opinion love. It may take a long time or not, but love in every sense of the word is welcome in our present world. " How can one not have compassion and love for one's fellow men? Asked, later, Aung San Suu Kyi reminding politicians: "It is not because you are more intelligent than your fellow citizens that these people have chosen you but it is because you bring hope. Thus work in such a way this hope is realized and beyond. " To the soldiers who often tend to bully populations, Daw Suu Kyi hammers that a professional army in a rule of law is the one that protects people. (See ContinentPremier.Com of June 15, 2012). So dear Madam, I would like to remind you of your own words when today human beings in your Burma are being bullied just because they are Muslims! I compared you to Nelson Mandela. You are in no way Mandela. You don't even get him to ankles.   

It is obvious that if you do not change course, you will soon quickly be forgotten by the great human history written in golden letters as soaked in the ink of wisdom and true compassion, the one that anchored in faith and utmost truth of one and indivisible humanity.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE-  Director of the Pan-African  online magazine ContinentPremier.Com. United Nations accredited journalist (GENEVA).

17:31 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

16/01/2017

220 millions d'enfants vivent dans des zones de conflits, le terrorisme et la lutte contre le terrorisme sacrifient leurs droits!

Droits humains, 2017 enfants, ONU, Palais Wilson, Haut commissariat aux droits de l'Homme, Convention,   On retrouve plus généralement ces enfants du chaos en Afghanistan, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Irak. Dans ces zones de conflits, un enfant sur deux souffre de problèmes de croissance. Le terrorisme et les politiques de lutte contre le terrorisme ont des impacts négatifs sur les droits de l'enfant, a martelé le Président du Comité des droits de l'enfant. Benyam Dawit Mezmur souligne par ailleurs que la crise des migrations et des réfugiés a déraciné, à travers le monde, près de 50 millions d'enfants qui sont aujourd'hui vulnérables à la violence et à l'exploitation.


Le Comité des droits de l'enfant a entamé ce matin les travaux de sa soixante-quatorzième session, qui se tient pour trois semaines au Palais Wilson à Genève, précise une source onusienne, en adoptant son ordre du jour et son programme de travail et en entendant une déclaration de Mme Kate Gilmore, Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme. Cette dernière a dressé le bilan du Comité pour l'année 2016 – un bilan qu'elle a jugé très positif. Mme Gilmore a noté que l'an dernier, le Comité avait adopté des observations finales concernant 36 pays. Des semaines supplémentaires de travail ont permis en 2016 de rattraper quelque peu le retard pris dans l'examen des rapports. Les méthodes de travail ont été revues et améliorées, notamment en permettant l'adoption d'un format réduit pour les observations finales ou encore en réintroduisant la réunion informelle annuelle avec les États.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye - Journaliste accrédité à l'ONU. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

15:10 Publié dans Actualités, Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/01/2017

Le froid met 75'700 réfugiés en situation de détresse dans les Balkans annonce TDH.

 
TDH, FROID, BALKANS, REFUGIES, SOLIDARITE, EUROPEUne vague de froid atteignant -27° s’étend ces jours sur l'Europe de l'Est. Les premières victimes de ces températures sont les réfugiés qui cherchent à rejoindre l’Europe occidentale par la route des Balkans.
 
Pour échapper aux contrôles frontaliers et policiers, ils ont recours à des passeurs qui les abandonnent parfois en route, selon un communiqué de Terre des Hommes (TDH) reçu par ContinentPremier.Com . Les réfugiés empruntent des chemins de traverse, à l’écart des villes et villages. Ces conditions d’errance les exposent à des risques élevés d’hypothermie et de famine. Cela est plus particulièrement vrai pour les familles, ralenties dans leur progression par les enfants.
 
Photo: ContinentPremier.Com
El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste accrédité auprès de l'ONU-Genève. 
g.ndoye@continentpremier.com

12:31 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

21/10/2016

Drogue à la police de Genève: le dealer s'embarque dans une voiture banalisée et tombe !

Faut- il en rire, ou en pleurer ? Le pauvre ! Et quand il s'est rendu compte qu'il a proposé sa nourriture de la mort aux policiers genevois, il tenta un stratagème dangereux: il a voulu avaler net sa drogue, la mauvaise dose destinée à nos vaillants hommes de loi.  Sauf que son entreprise échoua lamentablement. Alors perspicaces, les représentants de l'ordre ont pu trouver qu'il en avait encore. Autre alibi, je débarque à Genève, je n'ai pas de quoi manger alors j'ai décidé de vendre la marchandise qu'on m'avait confiée la veille. Mon oeil !


Je constate avec plaisir que sur ce communiqué rendu public par la police genevoise, on ne parle ni de Noir, ni de Blanc, ni de Jaune, ni de Vert mais d'un individu ! Oui, je soutiens que dans une société démocratique où l'on célèbre le principe d'individuation, on devrait pouvoir s'en référer à la responsabilité individuelle en lieu et place de la dénonciation collective qui induit à la stigmatisation de toute une population.

La réalité est que quand on fait un travail honnête et approfondi, on se rend bien compte que la vente de la drogue n'a pas de nationalité. En 2004 je m'étais insurgé depuis Bruxelles où j'étais en stage contre un journal de la place qui avait "réussi" la prouesse d'affecter des nationalités aux drogues selon les coins et recoins de la paisible ville de Calvin sauf que le journaliste sur deux pages avait "oublié" de nous donner la nationalité des dealers des drogues synthétiques, qui étaient les propriétaires des bateaux et des avions et autres moyens de transport de la drogue jusqu'à Genève?

Oui, la drogue est une belle saleté mais menons une lutte intelligente et responsable en attendant que son commerce puisse être légalisé et que les circuits puissent être clairement tracés ! Ce jour là, on verra des miracles et beaucoup que nous voyons aujourd'hui traîner la nuit et qui nous font du mal seront obligés de travailler le jour !

Les clients de la nuit seraient aussi connus ! Comme cela tout le monde, il est content ! N'est ce pas ?

El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com 

16:28 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

06/09/2016

Gabon-ONU : Ban a parlé à Ping et à Ali tout en chargeant Bathily de désamorcer la crise post électorale.

Gabon.jpgBan Ki Moon, Secrétaire général des Nations-Unies s’est entretenu au téléphone, le 4 septembre dernier, depuis la Chine, avec le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba et avec son rival Jean Ping de Démocratie Nouvelle, candidat malheureux de l’élection présidentielle. Le patron de L’ONU qui s’est entretenu avec Idriss Deby au nom de l’Union africaine a par ailleurs chargé Abdoulaye Bathily de désamorcer la crise gabonaise.

GENEVE- (SUISSE)-
Le Secrétaire général a déploré la perte de vies humaines liées aux manifestations qui ont suivi la la proclamation des résultats de la présidentielle gabonaise. Ban Ki Moon a ainsi exprimé ses inquiétudes face aux messages incendiaires continuellement disséminés et a appelé en conséquence à la fin immédiate de tout acte de violence dans le pays.

Le Secrétaire général a par ailleurs accueilli favorablement la libération des 27 membres de l'opposition qui ont été retenus au siège de campagne de Jean Ping. Cependant, il a réaffirmé son appel au Président Bongo Ondimba et à son Gouvernement de faire preuve de retenue. Le Secrétaire général de l’ONU a aussi vivement recommandé à Jean Ping de publier un message clair à ses partisans pour qu’ils s'abstiennent de toute action liée à la violence dans l'intérêt même du Gabon et de l'unité nationale.

Ban Ki Moon a en outre souligné l'importance de l'utilisation de moyens exclusivement légaux dans la recherche d’une solution paisible à ce conflit post électoral. Il a demandé au Sénégalais Abdoulaye Bathily, son Représentant Spécial pour l'Afrique Centrale, de continuer à œuvrer avec toutes les parties pour désamorcer la situation politique très tendue au Gabon.


Ban Ki Moon qui se trouvait à Hangzhou, où il a participé au sommet du G20, a aussi rencontré Idriss Déby Itno, Président du Tchad et Président en exercice de l'Union africaine. Le Secrétaire général de l’ONU a salué l’engagement pris par l'Union africaine pour une résolution paisible de la crise actuelle à Gabon.
 

El Hadji Gorgui Wade NDOYE- Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

17:16 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

21/08/2016

Journaliste correspondant en Suisse: Mes réponses à Médialogues de la RTS.

Bonne écoute. Et merci pour les excellents retours reçus depuis le Sénégal.

http://www.rts.ch/play/radio/medialogues/audio/journalist...

Médialogues vous propose cet été huit émissions durant lesquelles nous donnons successivement la parole à des journalistes résidents en Suisse et travaillant pour des médias étrangers. Lʹimpact de leur travail sur lʹimage et le rayonnement de la Suisse dans le monde est déterminant ! Comment ces correspondants observent-ils la Suisse ? Comment racontent-ils la Suisse?
AVEC  El Hadj Gorgui Wade Ndoye - Sénégal

 

04:07 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

18/07/2016

Nice: la précipitation pour accuser l'Islam et les Musulmans accouche d'une puante souris !

Moralité: on peut être libre de détester l'Islam les religions mais de grâce utilisez vos cerveaux ! Les mensonges et les manipulations risquent de vous bousiller la vie car personne oui personne ne peut ni ERADIQUER L'ISLAM NI EXTERMINER LES MUSULMANS !

 
 
 
Ben le gars est un bisexuel, il a eu des relations autant avec des femmes qu'avec des hommes. C'est ce qu'ils ont trouvé sur son portable en plus le pauvre détraqué mental né en 1985 aimait aussi les jeux violents comme bon nombre des jeunes de son âge. En plus qu'il est notoirement reconnu qu'il ne priait pas et n'avait aucun lien avec les mosquées. Et voici enfin ce que dit le gouvernement de François Hollande: "L'attaque de jeudi soir à Nice, qui a fait 84 morts et plus de 300 blessés, n'a pas encore permis d'établir de lien entre Mohamed Lahouaiej Bouhlel et des réseaux terroristes", a déclaré, ce jour même, Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur.
 
"Le gouvernement est cependant convaincu que l'acte de ce Tunisien de 31 ans, qui a foncé au volant d'un camion sur la foule massée sur la Promenade des Anglais lors des festivités du 14-Juillet, est un attentat à caractère terroriste", écrit l'agence Reuters.
 
En bas les terroristes, dis-je, en bas ceux et celles des politiciens, journalistes, intellos propagandistes, qui nous mentent et mettent nos vies en danger pour leur propre égo ou pour leur fétide idéologie moribonde !
 

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Musulman pratiquant et très fier en plus d'être Noir et Africain et pas moins HUMAIN vivant dans un pays libre qui s'appelle la Suisse.

15:46 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/07/2016

Rohingyas: cette minorité musulmane dont les droits sont violés par la Birmanie de Daw Aung San Suu Kyi et les moines boudhistes.

Daw Aung San Suu Kyi, Birmanie, Rohingya, ONU, Human rights, doits de l'homme, MyanmarSuite de mon interpellation au Haut commissaire des droits de l'Homme de l'ONU dont les services m'ont écrit ce jour. Quoiqu'il en soit, je resterai vigilant sur cette question comme sur tant d'autres. Notre liberté n'a de sens que si nos soeurs et frères de toute obédience, de toutes les minorités, sur toutes les latitudes, sont libres d'être eux-mêmes. Sinon à quoi bon de parler d'égalité de l'Humanité, born equal !!! 

" Dear Gorgui,

Thanks for sharing. As far as OHCHR is concerned, we continue to use the term 'Rohingya' based on the principle of self-identification. The High Commissioner used it in his recent report to the Human Rights Council in the situation of Rohingya Muslims and other minorities in Myanmar (A/HRC/3218) and also in his oral statement to the Council on 29 June.

I've extracted a couple of quotes from his oral statement of 29 June (attached): "My report today confirms the need to urgently address the serious human rights violations affecting the Rohingya and other minorities....

Significant expectations rest with the new Government that took office in April 2016 and I am encouraged by early signs of acknowledgement that change is needed. From the outset, let me acknowledge that this Government is the most ethnically diverse in decades, and that it has already taken some initial steps to address the situation of minorities in the country. These include the creation of a Ministry of Ethnic Affairs, and proposals for a 21st century Panglong Peace Conference. I also note that on 30 May, the Government set up a Central Committee on the Implementation of Peace, Stability and Development of Rakhine State, chaired by the State Counsellor Daw Aung San Suu Kyi.

It is vital that these initial steps move towards a major and comprehensive effort to address the entrenched discrimination against minorities which my report identifies. The new Government has inherited a structure of laws and policies that deny fundamental rights to minorities, and decades of impunity for serious violations against these communities has encouraged ongoing violence against them. Just last week, an unidentified mob attacked and partially destroyed a mosque and other properties in the Bago Region of Myanmar, a stark reminder of the need to take urgent steps to prevent and counter acts of incitement to discrimination, violence and hatred.

I believe that a strong effort to address violations against minorities will be essential, to provide all the people of Myanmar with a safe and peaceful environment, and to enable Myanmar’s transition to sustainable development, democracy and peace.

The Myanmar authorities have officially recognized 135 ethnic groups, but the Rohingya are not among them. Most of the Rohingya are rendered stateless and deprived of access to basic economic and social services. Since 1992, successive Special Rapporteurs have documented patterns of widespread and systematic violations against the Rohingya. My report highlights some of these patterns, including arbitrary deprivation of nationality; restriction on freedom of movement; threats to life, liberty and security; sexual and gender-based violence; denial of the rights to health, education and adequate standard of living; protracted displacement; forced labour; human trafficking and migrant smuggling; restrictions based on local orders; and limitation on political rights. The patterns of violations suggest the possible commission of crimes against humanity, if established in a court of law. ..."

16:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

11/07/2016

« Le pouvoir de l’identité » par Adama Dieng - Conseiller spécial des Nations Unies sur la prévention du génocide

adama dieng, Nations unies, nobel de la paix, aung san suu kyi,rohingya, Rakhine, Mandela« Mon souhait le plus ardent est de voir le Myanmar suivre l’exemple de Mandela ».

Le prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi et le nouveau gouvernement du Myanmar ont mis en garde la communauté internationale contre l’utilisation de  « termes émotifs » qui pourraient rendre difficile la recherche de solutions aux tensions en cours dans l’État de Rakhine. Ils parlent de l’usage du terme “Rohingya” pour désigner la minorité musulmane qui, vit depuis des générations  dans l’Etat de Rakhine au Myanmar, à majorité bouddhiste. En l’espèce, la terminologie est importante, car elle symbolise la reconnaissance d'une communauté opprimée depuis fort longtemps. Le déni d'identité est une des pires formes de discrimination et ni la Communauté internationale ni le Gouvernement de Myanmar ne devraient se compromettre lorsqu’il s’agit de reconnaitre les droits fondamentaux des peuples.

Notre identité est ce qui définit chacun d’entre nous, en tant qu’individu ou groupe. L’identité tend à être associée à la race, la religion, l’ethnie, la nationalité, la culture, le genre, l’orientation sexuelle et bien d’autres aspects de notre personne qui nous révèlent en tant qu’individu ou en groupe. En fait, l’identité est ce qui réunit les gens or, en tout cas, devrait nous réunir. 

Nelson Mandela, un autre lauréat du prix Nobel de la Paix, avait bien compris les vertus apaisantes de l’identité de groupe. Il a utilisé l’identité nationale  pour aider à unir une société profondément divisée à cause d’un système de ségrégation raciale imposé durant le régime de l’apartheid en Afrique du Sud. Une illustration remarquable de sa démarche a été de saisir le prétexte de la coupe du monde de Rugby en 1995 pour rapprocher deux communautés qui avaient appris à se méfier l’une de l’autre et à se détester. Malgré les critiques de son camp, Mandela s’est montré ferme quant à sa détermination à faire de sa présidence, celle de la de réconciliation et de l’apaisement. Il n’a pas voulu un retour à la haine et à la guerre civile.

L’histoire nous apprend toutefois que l’identité peut aussi servir des fins beaucoup moins nobles. Les théories et propagandes à propos de la pureté et de la supériorité raciale ont été utilisées pour propager  la haine en Allemagne dans les années 1930 et 1940 et persécuter les Juifs, les Sintis et les Roms, les noirs, les homosexuels et autres groupes jugés indésirables ou inférieurs. Ces “indésirables” ont d’abord été exclus de la société et plus tard exterminés. Dans beaucoup d’endroits et conflits à travers le monde, l’identité a été manipulée  pour nourrir des idéologies, obtenir ou consolider le pouvoir ou  répondre à des menaces réelles ou perçues, justifiant ainsi des attaques violentes qui pourraient être qualifiées de génocide, crimes contre l’humanité ou crimes de guerre. 

L’holocauste n’a pas commencé avec les chambres à gaz. Les premiers signes précurseurs ont été les actes de discrimination basés sur l’identité des victimes accusées d’avoir causé des problèmes qui, en vérité, étaient le résultat d’une profonde crise économique et financière.  En Afrique du Sud, si Mandela n’avait pas pris des mesures pour à la fois calmer les inquiétudes de la minorité blanche et répondre aux doléances de la majorité noire, le tout, sous la seule bannière de l’identité nationale en tant que Sud-Africains, le pays aurait pu très vite basculer dans une guerre civile sanglante de dimension raciale. Il a  ainsi su prévenir la survenance d’un génocide que beaucoup d’observateurs prédisaient.

Les Rohingyas vivant au Myanmar n’ont pas droit à une identité nationale. Ils ont été dépouillés de  leur citoyenneté. Ils sont apatrides. Pendant plusieurs années, ils ont souffert de pratiques et de politiques sévères de discriminations ainsi que de restrictions touchant à l’exercice de droits fondamentaux, y compris la liberté de mouvement, le droit de se marier et de fonder une famille. Des milliers de Rohingyas déplacés par les violences de 2012 vivent reclus dans des camps de déplacés,tandis que d’autres milliers n’ont eu d’autre choix que de fuirpar terre ou mer. Beaucoup d’entre eux se sont retrouvésvictimes des réseaux de trafic humain ou ont péri en voulant se rendre dans d’autres pays de la région. Au Myanmar, une campagne dangereuse conduite par des extrémistes proférant des discours de haine antimusulmans et anti-Rohingya pourrait conduire à davantage de violence.

Même l’usage du terme “Rohingya” pour décrire ce groupe religieux et ethnique est devenu une question sensible et hautement politisée. En fait, il n’est pas permis aux Rohingyas d’exercer leur droit d’auto-identification, un droit pourtant reconnu par le droit international des droits de l’homme et consacré dans la jurisprudence des comités de traités sur les droits de l’homme. A la place, des termes dénigrants tels que “intrus”, “étrangers” ou “indésirables” sont utilisés pour les désigner.

Le nouveau Président et le nouveau gouvernement de Myanmar n’ont pas la tâche facile. Ils font face aux attentes contradictoires de ceux qui veulent poursuivre, voire renforcer les politiques d’exclusion des Rohingyas et ceux qui veulent inverser cette dynamique. Ils doivent trouver une formule pour unir les différentes populations de Myanmar afin qu’elles puissent coexister en paix et sans préjugés. Pour mener cette tâche à bien, ces autorités devront identifier les causes profondes des tensions et des vieilles rancœurs entre les communautés; ce qui est un énorme défi. Mais lorsque nous rejetons ou demandons à quelqu’un d’autre de rejeter un aspect important de l’identité d’un individu ou d’une communauté, cela équivaut à refuser de leur reconnaitre la qualité d’être humain à part entière. Ceci est inacceptable

Mon souhait le plus ardent est de voir le nouveau Président et le gouvernement de Myanmar suivre l’exemple de Mandela.

Auteur: Adama Dieng - Nations-Unies

Source: ContinentPremier.Com

15:37 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

22/06/2016

Une première : Le passeport unique africain lancé en juillet par l’Union Africaine.

 

 

passeport unique, union africaine, Nkosazana, Dlamini Zuma, Rwanda, Ua, unité, intégration africaine L’Union africaine (UA) a annoncé qu’elle devrait lancer le passeport du continent africain lors du prochain sommet de l’organisation panafricaine prévu en juillet prochain à Kigali au Rwanda. 
  
Les premiers bénéficiaires en seront les chefs d’Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l’UA à son siège d’Addis-Abeba en Ethiopie. 
  
Ces passeports uniques leur seront remis lors du 27e Sommet de l’UA prévu du 10 au 18 juillet dans la capitale rwandaise, précise l’organisation panafricaine dans un communiqué, en ajoutant que leur délivrance devrait ouvrir la voie à l’adoption et à la ratification par les Etats membres de tous les protocoles et lois relatifs à ce futur passeport africain. 
  
Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’UA, vise à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l’Union en vue de dynamiser le commerce panafricain, l’intégration du continent et son développement économique, ajoute l’UA dans son communiqué. 
  
Nkosazana Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l’UA, a qualifié cette initiative de « pas résolu vers l’objectif de créer une Afrique forte, prospère et intégrée, entraînée par ses propres citoyens et capable d’occuper la place qui lui revient sur la scène mondiale ». 

Dakaractu avec ContinentPremier

 

01:40 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/06/2016

GOTHARD : VIVE LE SAVOIR FAIRE SUISSE !

57 kilomètres de long ! Félicitations à la Suisse qui inaugure, aujourd'hui, le tunnel le plus long du monde: Le Gothard. 26.000 ouvriers ont été mobilisés pour sa réalisation, 9 parmi eux mourront ! 9.000 voyageurs par jour attendus. Oui, ce pays a achevé « l'ouvrage du siècle". "Il s'agit d'un pas de géant pour la Suisse.», dira le Conseiller fédéral et Président de la confédération suisse Johann Schneider-Ammann et son collègue des Affaires Étrangères, Didier Burkhalter de lâcher: " La Suisse fait son job" ! Un clin d’œil à l'Europe ?

 

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE - www.ContinentPremier.Com

19:09 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Entretien avec Alioune TINE : " Habré voulait tuer son procès"

Alioune Tine Directeur régional d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. A été à Ndjamena le 4 décembre 1999 pour convaincre les victimes de saisir la justice Sénégalaise et a été impliqué depuis le début du processus avec Reed Brody.

Quels sentiments à la suite de ce procès dit historique?

"La satisfaction de toutes les victimes qui ont eu la chance de vivre ce procès et d'entendre ce verdict ici à Dakar. Leur patience et leur ténacité a été payante .En ce qui me concerne je suis très satisfait aujourd'hui. C'est le 4 décembre après concertation avec Reed Brody que je me suis rendu à Ndjamena pour persuader Souleymane Guengueng et Samuel Togoto de saisir la justice Sénégalaise. Togoto qui est décédé depuis lors repose désormais en paix. Avec lui Hachim et Demba Gaye". 

Le droit a t il été dit?

"Absolument, le droit a été dit. Ce n'était pas du tout un procès facile avec Hissène Habré qui voulait délibérément tué le procès en demandant à ses avocats de boycotter, en refusant de comparaître et en manifestant le plus grand mépris à l'institution judiciaire. Si en dépit tout on en est arrivé là il ya des raisons objectives de se réjouir et de saluer la maturité et le sang froid des juges". 

Le Tribunal ne dit rien sur le dédommagement des victimes ? 

"Sur la question des dommages à verser aux victimes, je pense que c'est le volet civil qui va s'en occuper. Demain matin il y a une concertation entre les juges et les différentes parties. Je pense que le volet dommages sera abordé avec plus de précision".

Propos recueillis par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

13:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/05/2016

SYRIE: John Kerry est arrivé ce 1er Mai à Genève.

JOHN KERRY, USA, SYRIE, STEFFAN DE MITSUIRA, US MISSION, GENEVEJohn Kerry, le Secrétaire d'Etat américain est arrivé, ce 1er mai, à Genève. Selon des informations reçues du Département d'Etat par Continent Premier, le diplomate rencontrera dans la Cité de Calvin, Steffan de Mitsura, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie et le négociateur de l'opposition au régime d'Assad. Les Américains se disent préoccupés par l'escalade de la violence en Syrie avec les récents bombardements du régime sur Alep. Ce qui pour eux constitue une violation du cessez-le feu. Par ailleurs John Kerry s'intéressera au blocage des convois humanitaires. Il demande, selon son porte parole, à la Russie de mettre de la pression sur le régime syrien d'Assad afin qu'il arrête les bombardements. L'Amérique s'active pour une rapide transition politique.


Notons que cette guerre n'a que trop duré ! Les négociations entamées à Genève n'ont pas encore donné les résultats escomptés. A se demander si vraiment on négocie ou on est sur un référendum pour ou contre le départ de Assad? Pendant ce temps, des civils meurent, et la Syrie s'écroule !


A suivre.

Photo: US. Mission, Geneva.


El Hadji Gorgui Wade NDOYE. www.Continentpremier.Com

23:45 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/04/2016

MERCI EN CE BEAU JOUR D'ANNIVERSAIRE !

Continent premier, continentpremier, Gorgui Wade Ndoye, ONU, Genève, Afrique, mediaCe 25 avril 2016, à 18 H 30, Continent Premier retourne au Club suisse de la presse, à la Villa la Pastorale, là où il a été porté sur les fonds baptismaux, exactement le 24 avril 2004 ! Evénement présidé par la Directrice de l'Info Com de l'ONU, à l'époque! 12 ans ! Nous l'avons fait parce que nous y avons cru, avec des amis, des frères et des soeurs. Malgré tout ! 
C'est le lieu de remercier toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés de diverses manières. Ici, une liste peut-être, non exhaustive, de toutes les personnes qui ont animé une Conférence pour ce magazine qui ne dépend pour son existence ni du Nord ni du Sud ni de l'Est ni de l'Ouest. Il est bien là: dans notre coeur ! 
Merci aux amis qui nous conseillent. Aux media et journalistes devenus amis qui nous suivent, aussi aux institutions qui ont participé au financement des concerts que nous avions initiés et réalisés en parfaite collaboration avec la Francophonie et les Etats-invités. Mention spéciale au Gouvernement du Sénégal, au Gouvernement suisse, au Conseil d'Etat, au Conseil administratif de Genève, à la Fondation pour Genève, à mon frère Ismael Lô, artiste.

A mes collaborateurs des premières heures, à nos lectrices et lecteurs, à celles et à ceux qui viennent à nos différentes manifestations: MERCI. Et Joyeux Anniversaire Continent Premier

Personnes ayant donné une conférence pour ContinentPremier.Com

- Dr. Cheikh Tidiane Gadio, alors Ministre des Affaires Etrangères du Sénégal.
- M. Jean-François Mabut , journaliste Tribune de Genève
- M. Simon Petite, journaliste Le Courrier
- Mme Aude Marcovitch, journaliste AFP
- M. Guy Mettan, Journaliste directeur du Club de la Presse
- M. Daniel Wermus journaliste directeur d’Info-Sud
- M.Ram Etwarea , journaliste Le Temps
- M. Assane Diop, ancien ministre directeur exécutif au BIT
- Maître Raphaël Baeriswyl
- M. Boubacar Boris Diop, écrivain ancien directeur du Matin Sénégal,
- M. Arnaud Robert, journaliste au TEMPS" Genève
-M. Jean-Philippe Chauzy, (porte parole OIM) de l’Organisation internationale pour les Migrations
- Mme Ingeborg BREINES Directrice de l’UNESCO à Genève.
- Mme. Magali GOUMAZ, journaliste à la Liberté Fribourg - Suisse.
- Pr. Iba Der Thiam, Historien, Député Assemblée nationale du Sénégal
- Pr Jean Ziegler, Sociologue suisse
- Pr. Awa Marie Coll Seck Directrice Roll Back Malaria, actuellement Minsitre de la Santé, Sénégal
- Pr Souleymane Bachir Diagne , philosophe, Coulumbia University
- Pr. Anne-Cécile Robert, écrivain et journaliste au Monde Diplomatique 
- M. Sanou Mbaye, fonctionnaire international, Banque africaine de développement (BAD)
- M. Gilles Labarthee, journaliste directeur de DATAS

- Mme Nafissatou Dia Diouf.

- Mme Mélanie Chappuis

- M. Ridha Bouabid, Ambassadeur de la Francophonie ONU.
- M. Babacar Bâ, Ambassadeur OCI
- M. Babacar Carlos Mbaye, Ambassadeur Sénégal, actuellement Conseiller spécial à la CEDEAO 
- M. Fodé SECK, Ambassadeur du Sénégal,
- M. Omar Hilal, Ambassadeur du Maroc
- M. Ousmane Camara, Ambassadeur du Sénégal
- M. Samir Labidi, Ambassadeur de Tunisie
- M. Guy Alain Gauze, Ambassadeur de Côte d’Ivoire
- M. Bamanga Abbas, Ambassadeur du Tchad
-M. Jean Marie-Ehouzou, Ambassadeur de l’Union Africaine
- M. Sene Bassirou, Ambassadeur du Sénégal

Les nouveaux en 2016:

- Pr. Sévane Garibian, Université de Genève
- M. Adama Dieng, Conseiller spécial du SG de l’ONU
- M. Mame Baba Cissé, Ambassadeur du Sénégal.
- M. Denis Etienne, Rédacteur en Chef adjoint, Tribune de Genève.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne 

www.ContinentPremier.Com

17:12 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

22/04/2016

Fête de la Terre: La star Pierre Rabhi attire les foules !

Pierre Rabhi, Fête de la Terre, Genève, Conseil administratif, développement durablePierre Rabhi en Star de Rock, ce soir, ici, à Genève, au théâtre du Leman. Invité par notre Canton-monde qui se veut « une ville sociale et solidaire », le philosophe-paysan qui préfère simplement d'être désigné serviteur de la Terre attire des foules. 


Eh bien, la salle est pleine à moins de 10 minutes, nous dit-on. Paléo Festival Nyon n'a qu'à bien se tenir! Problème, certains qui voulaient voir le grand serviteur de la Terre et n’ayant pas leur sésame se disent déçus.


Alors aux responsables de la Ville Sami KanaanSandrine SalernoEsther Alder et à l'ensemble de notre Conseil Administratif merci pour ce beau cadeau en ce beau jour de la Terre Mère et prochaine fois ouvrez svp le stade de Genève pour Pierre Rabhi !

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

17:46 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/04/2016

La sombre prophétie de Maître Bonnant sur Leman Bleu !

Bonnant, Pessimisme, lucidité, Leman bleu, averroès, grec, islam" Si le pessimisme est une lucidité, Je dirais que je ne crois pas aux lendemains qui chantent. Je ne crois pas au grand soir. Je pense que l’Homme décline, qu’il s’appauvrit, il s’étrique, il se matérialise. Nous avons perdu la dimension spirituelle, la dimension de l’esprit, la dimension de l’âme… Je pense que l’Humanité va disparaître. » Et reprenant un écologiste repenti selon ses termes, Marc Bonnant enfonce : «L'homme va disparaître. Bon débarras!». Déclaration à la Télévision Léman Bleu transcrite par mes soins.


Enfin, suis-je tenté de dire, notre cher Maître Bonnant nous livre sa plaidoirie de Lucidité ! J'en tremble ! Provocateur à souhait, athée assumé, helléniste rare, le verbe facile, il considère Dieu comme " une imposture" reconnaît cependant que grâce aux Arabes ajoutons Musulmans car il parle entre autres d'Averroès, le grand Ibn Roushdi, d'Avicenne, le prince des savants, de son vrai nom Ibn Sina: " la civilisation occidentale a pu lire les grandes oeuvres des Grecs".

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

07:32 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

07/04/2016

Le Salon du Livre de Genève aime le Sénégal

salon du livre, amiante sow fall, felwine sarr, maxe lobe, cheikh hamidou kane, Ken Bugul, Genève, Sénégal, Littérature Le Salon du livre, Genève aime le Sénégal. La scène consacrée à l'Afrique le Salon africain du livre, Genève a encore pour cette année comme Parrain d'Honneur le Sénégal. Après le Cheikh Hamidou Kane de l'"Aventure Ambiguë", l'incroyable Ken Bugul du " Baobab Fou", c'est la magnifique Amiante Sow Fall qui sera sur la Chaire ! L'auteure du Reveant, de "La grève des bàttu" qui lui a valu d'être lauréate du Grand prix littéraire d'Afrique noire en 1980 et une année auparavant d'être présélectionnée par le jury du prix Goncourt. Amiante Sow Fall a obtenu en 2015, le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française. S'il y a un produit sénégalais impérissable qui se vend bien c'est justement sa Culture au sens large du terme ! Alors respect pour nos artistes, pour nos écrivains, pour nos intellectuels qui participent à donner une autre image de l'Afrique !

Le Salon du Livre a aussi annoncé la venue du Pr Felwine Sarr, de l'excellente Kadhi Hane. Des écrivains comme Max Lobe, Alain Mabancku, Laye Barnabé, Yéré Henri-Michel seront de la partie. Les héritages de Mongo Béti, de Bernard Dadié seront partagés avec le public. Florence Colinette Haller parlera de son livre" Le dos de ma lumière" en hommage à sa mère Maria d'Angola. Maître Ndaz Nda Zoa lancera officiellement le Prix de l'écrivain Noir engagé dont le grand romancier Boubacar Boris Diop le combattant infatigable pour la reconnaissance des langues nationales est membre du Jury. Et tout ceci sous le regard d'un journaliste sénégalais chevronné l'aîné Sada Kane


Que vive la Culture. Oui Malraux tu avais raison de dire : "la culture est fraternelle". Forcément pour celle et celui qui sait lire entre les lignes. "L'Afrique patrimoine de l'Humanité" sera ainsi révélée aujourd'hui plus que jamais. 
Je rappelle que la Suisse soutient depuis sa création le Salon africain du Livre en y mettant des moyens conséquents ! 

J'y reviendrai. Votre serviteur El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

17:15 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye