06/02/2018

Clinique Beaulieu, Genève: Ce soir, 19 Heures, conférence ouverte à tous sur les fistules suivie d'un cocktail dinatoire !

ROCHAT,TEBEU,CAMPANA, FISTULES, OBSTETRIQUE, GFMERCe soir, des médecins nous parlent de leurs expériences, en toute simplicité, pour aborder une question grave: les fistules obstétricales à l'occasion de cette Journée mondiale de Tolérance Zero contre les mutilations génitales féminines ou excision. 

A l’occasion de la journée mondiale contre les mutilations génitales féminines (MGF) et du passage à Genève du Professeur Pierre-Marie Tebeu, la Fondation Genevoise pour la Formation et la Recherche Médicales (#GFMER) organise une conférence-débat sur la collaboration Nord-Sud. Quelles clés pour quel succès?

La discussion portera sur l’évolution du projet de prise en charge globale de la fistule obstétricale développé par la GFMER. La #fistule #obstétricale est une maladie stigmatisante qui survient à la suite d’accouchements dramatiques, le plus souvent dans des zones rurales non médicalisées dont les survivantes vivent un calvaire au quotidien. Ce

Tebeu1.jpgfléau représente une défaillance du système de santé dont les causes et les solutions feront l’objet d’un débat animé.
Intervenants :

Dr. Charles-Henry Rochat

Urologue, Professeur associé à Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou (Benin) et au Collège Albert Einstein de Médecine (New-York)

Dr. Pierre-Marie Tebeu

Gynécologue, Professeur agrégé à Yaoundé et Directeur du Centre Inter Etats d’enseignement supérieur en santé publique d’Afrique centrale (Ciespac)

Dr. Aldo Campana

Gynécologue, Professseur et Directeur du Comité exécutif de la Fondation Genevoise pour la Formation et la Recherche Médicales (GFMER)

Modérateur :

Campana1.jpgM. El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Journaliste accrédité auprès de l'ONU et Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

 

15:25 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

29/01/2018

Federer fait vibrer la planète: De la Malaisie, on me demande de le félicicter!

Roger Federer, Tennis, Melbourne, Suisse, Grand Chelem, Malaisie, SénégalLe 20ème Grand Chelem du Roi du Tennis mondial, le Suisse Roger Federer est sur toutes les livres sur toute les latitudes. Félicitations donc à celui dont le nom place la Suisse aux cimes des plus beaux monts de la technicité, de l'endurance, du fair play et des victoires méritées. Depuis la Malaisie un cher ami me demande via facebook de vous transmettre ses respects. Je me joins encore une fois à lui pour vous dire: Bravo ! 

Voici ce qu'écrit Monsieur Harouna Sow, Sénégalais vivant en Malaisie: 

"Mon frere Gorgui Wade Ndoye, transmettez mes felicitations à l'un des rares personnalités que j'apprécie énormément: ROGER FEDERER!" ( Sow Harouna 7 h · Kuala Lumpur, Malaisie)· 
 
J'espère que Rodge parmi les milliers et milliers de messages qu'il reçoit lira celui-ci.
 
El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste sénégalais accrédité auprès des Nations-Unies, Genève.
Directeur du magazine panafricaine en ligne www.ContinentPremier.Com  
 
 
 

09:01 Publié dans SPORT | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

26/01/2018

" Les États-Unis respectent infiniment les Africains", Donald Trump se réveille !

Donald Trump.jpgEnfin, comme pour clore ses propos hideux sur les Aînés de la Terre sans qui la Terre ne serait pas Terre (Aimé Césaire), Le Donald J. Trump a rencontré son homologue Rwandais Paul Kagame, futur Président de l'Union Africaine. Mieux, dans une Lettre aux Africains (en attaché), il "souligne que les États-Unis respectent infiniment les Africains". Il poursuit, dit-il, "son engagement pour des relations solides et respectueuses avec les États africains en tant que nations souveraines est ferme".

C'est bien de remettre les choses au point et de repartir sur de nouvelles bases. Comme je ne cesse de le répéter, l'Afrique ne peut pas et ne va plus tolérer aucun écart de la part de qui que ce soit. 
En réalité, les Vrais Africains savent qui ils sont, d'où ils viennent et ce qu'ils ont apporté au Monde et continuent à donner aux humains, malgré tous ses défis! 

Le temps des courbettes, de l'esclavage, de la colonisation etc est bien fini. Il est clair que certains se croient si importants et si spéciaux qu'ils pouvaient regarder un Noir avec dédain, juste parce qu'ils ont une peau blanche ou autre ou parce qu' ils sont nés dans des pays dit riches ! 

Au moins, et je le dis, Trump a eu le courage de savoir se limiter face à cette Afrique debout qui lui a dit Non. S'attaquer à l'Afrique, aux Noirs, est une belle FOLIE! Il y a des choses dont le vulgaire ne se doute guère ! Nous ne sommes pas les ancêtres de l'Humanité et son Berceau pour rien ! 

Merci Macky SALL du Sénégal, Merci Seretse Ian Khama du Botswana, ces chefs d'Etat qui avaient appelé les Ambassadeurs américains pour protester portant haut la Dignité de leur pays ! Merci à l'Union africaine, au Haut Commissaire des Droits de l'Homme de l'ONU et à vous toutes et tous qui avaient dit Non face à l'indicible. 
Celles et ceux qui, en Afrique, ont préféré supporter ces propos haineux, ont choisi le camp de la soumission. C'est leur choix ! Mais ils devraient aujourd'hui avoir HONTE. Comme ceux qui ont préféré, ailleurs, se taire en buvant avec le sourire cette saleté. 

Nous disons Non face à la fétide insolence et l'arrogance sans courage! 
Il y a un grand mensonge historique sur l'Afrique, sur les Africains et notamment les Noirs et ceci est entrain de s'envoler comme un chateau construit sur du beurre, le soleil au zénith! 
Que Vive la Vérité qui unit tous les humains autour de la Justice, de la vraie Fraternité, de l'Egalité et d'une belle Solidarité agissante et de Dignité ! 
Demain, est un autre jour. 
Vive l'Afrique debout ! Vive les Etats-Unis d'Amérique !

El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Journaliste sénégalais accrédité auprès de l'ONU. Directeur du magazine panafricain en ligne ContinentPremier.Com.

 

Donald Trump, Paul Kagame, Afrique, Berceau de l'Humanité, Dignité humaine

19:14 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/01/2018

A Genève, les Ambassadeurs d'Afrique à l'ONU répondent aux propos "outrageants" de Donald Trump.

Donald Trump, Afrique, Suisse, Ambassadeurs, Groupe Afrique, Nations Unies, Diplomatie Alors que le président américain Donald Trump séjourne en Suisse pour une activité privée, la sortie des Ambassadeurs du Groupe africain des Nations Unies contre ses propos sonne comme un désaveu à l'allure d'une manifestation populaire de haut niveau diplomatique ! Il avait qualifié certains pays de " merde", les représentants de ces pays réunis au sein du Groupe africain de l'ONU lui disent: " C'est outrageant" et « abstenez-vous de tels propos à l’avenir ».  

GENEVE-(Suisse)- Dans un communiqué, le Groupe des Ambassadeurs africains, à Genève, condamne les propos offensants du Président des États-Unis d'Amérique, Donald Trump. Ces hauts représentants diplomatiques se disent "profondément préoccupés par les propos outrageants, offensants, racistes et xénophobes attribués au Président américain Donald TRUMP, le 11 janvier 2018, contre les pays africains, Haïti et El Salvador". Le Groupe "condamne fermement ces propos, les rejette et appelle le Président Trump à s'abstenir de faire de telles remarques".  Le Groupe "lance un appel à l’Administration Trump à respecter pleinement les obligations et valeurs consacrées par la Déclaration universelle des droits de l'homme, la Convention internationale sur l'élimination de la discrimination raciale (CIERD) et la Déclaration et le Programme d'action de Durban". Le Groupe "réitère l'importance, dans le monde entier, du respect de la dignité humaine, de l'égalité de tous et de l’élimination du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et l'intolérance qui y est associée". Enfin, les Ambassadeurs africains soutiennent "pleinement les réactions du Président de la Commission de l'Union africaine, du Groupe des Ambassadeurs africains à New York et Washington, des pays africains et soutiennent les déclarations du Bureau du Haut Commissaire aux droits de l'Homme, des personnalités publiques de plusieurs pays et régions du monde, y compris aux États- Unis, à la suite des propos offensants tenus par le Président des Etats-Unis d’Amérique. 

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE- Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

15:45 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

24/01/2018

(Video)Pour un procès équitable du Maire de Dakar: Son ami Manuel Tornare interpelle Macky Sall.

Khalifa Sall le Maire de Dakar dont le procès s'ouvre aujourd'hui au Palais de justice de Dakar peut compter sur le soutien de Manuel Tornare, Député genevois au Parlement suisse, membre du Conseil de l'Europe, militant anti-raciste et ancien Maire de la Ville de Genève. Ce dernier souhaite que le Sénégal connu pour sa démocratie respecte tous les droits du très populaire Maire de Dakar accusé d'avoir détourné près de 2,7 millions d'euros soit 1,8 milliard de FCFA. Une procédure enclenchée à la suite d'un rapport remis sur la table de Macky Sall Chef de l'Etat par l'Inspection générale d'Etat (IGE). Du côté de l'Etat, le Maire de Dakar est épinglé par un rapport alors que d'un autre côté l'on accuse le Président Sall d'intenter un procès politique pour éliminer un probable adversaire politique pour l'élection présidentielle de 2019. Détournement de fonds et ou procès politique, c'est à la justice de dire le Droit. Justement, Manuel Tornare qui dit ne pas vouloir s'immiscer dans une affaire intérieure rappelle la belle image démocratique du Sénégal et lance un appel au Président Sall et à la justice sénégalaise pour que son ami qu'il défend dit-il sur la base des principes de droit et d'équité puisse bénéficier d'un procès digne du pays de Senghor.

(Entretien exclusif avec El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com).

15:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/01/2018

Congo, il y a 57 ans : Le 5ème Roi des Belges Baudoin faisait assassiner Patrice Emery Lumumba par Mobutu petit soldat à la solde des USA.

Lumumba, Congo, Mobutu, USA, Belgique, Angleterre, France, Afrique, indépendanceN'oublions pas en ce 17 janvier, un certain Patrice Emery Lumumba assassiné lâchement, je veux dire oreilles coupées, corps dilué dans de l'acide après avoir été traîné longuement ! Une sale humiliation pour ce digne fils de l’Afrique qui voulait que son pays soit une vraie République riche et debout ! ¨ 

Au moment où le Congo s'empêtre dans une forme de barbarie inouïe due à l'appétit sans mesure de politiciens véreux de multinationales charognes avec la complicité de leur pays qui parlent humanisme et détruisent l'humain, il est important de se rappeler de ce grand Africain !

Lumumba a été tué par Mobutu Sesseko l'envoyé des Etats-Unis et notamment de la Belgique du roi Baudoin qui ne pouvait souffrir qu'un Nègre l'ait rappelé, dans un discours historique, la barbarie de haute facture perpétrée par l'Occident en Afrique ! Un discours prononcé devant le monarque Belge Baudoin signa son arrêt de mort. Nous étions en 1961 ! L’on ne peut comprendre la réalité de beaucoup de pays africains si l’on ne remonte pas à leur naissance en tant qu’Etat moderne, aux conditions du transfert des pouvoirs des mains des colonisateurs aux autochtones !

17 janvier 1961, est assassiné Patrice Lumumba (premier Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960). Il était un des plus grands leaders africains. Le Congo, potentiellement le pays le plus riche au monde avec son « scandale » de richesses contenues dans son sol mais qui hélas est devenu le plus pauvre et où l'on viole le plus de femmes au mètre carré au monde!

Le tort de Lumumba assassiné par le Roi des Belges, l'Angleterre et les Etats-Unis à travers un pantin Mobutu Sesseko est d'avoir dit que son pays était indépendant et qu'il se prendrait en charge sans aucun Maître. Aussi idiot que cela puisse paraître, dire cela devant le roi Leopold II était la signature de sa mort ! Car oui, les occidentaux notamment les USA, l’Angleterre, la France, la Belgique avaient comme aujourd’hui plus que jamais besoin d’exploiter ce pays pour lui voler ses richesses. Un enjeu géopolitique ! Libre et prospère le Congo aurait pu tirer certains pays africains de la misère installée !

Et la rapacité occidentale a fait le reste face à la complicité de dirigeants africains minables, le Congo est aujourd’hui un mort vivant !

Espérons que ses enfants se réveilleront en unifiant leurs différents combats pour que ce magnifique pays revive. Rien que le Congo, l'Algérie, le Nigeria et l'Afrique du Sud peuvent faire vivre toute l'Afrique et subvenir à tous ses besoins.

Mais voilà ! Pour l'instant c'est comme cela !

J'ai rencontré 3 des enfants de Lumumba, ils sont d'une grande dignité, la mémoire de leur père restera pour nous éternelle ! 

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE- Journaliste accrédité auprès de l’ONU. Directeur du magazine panfricain en ligne www.ContinentPremier.Com

12:17 Publié dans Anniversaire | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/01/2018

L'ONU de Wilson à Trump: Un monde s'effondre !

Création de la SDN: Le Président #Wilson s'expliqua dans un message au Congrès le 8 janvier 1918. La société des Nations ou Ligue des Nations l'ancêtre de l'#ONU née 2 ans après le 10 janvier 1920. Wilson qui avait désigné #Genève comme siège de la SDN soutenait pour la création de cette dernière l'idée d'obtenir "une paix durable et juste pour procurer à tous les Etats grands et petits des garanties mutuelles d'indépendance politique et d'intégrité territoriale". Rappelons que nous sortions de la Première Guerre avec sa cohorte de morts et de misères ! La politique actuelle du Président Donald Trump Jr. ne va pas dans ce sens.

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Journaliste accrédité à l'ONU. Directeur du magazine panafricaine en ligne ContinentPremier.Com

17:19 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

08/01/2018

France Gall : Adieu la Sénégalaise !

France Gall, Senegal, France, Babacar, musique,"L'éternelle petite soeur" des Français, à la "fragilité radieuse", l'artiste France Gall comme le décrit si bien le Président Emmanuel Macron était aussi une Sénégalaise dans l'âme. Elle a vécu au pays de Senghor, à l'île de Ngor qui la pleure aussi. Peut être beaucoup même en France et ailleurs l'ignorent ! Et redonnons la parole à M. Macron qui dans un tweet fort à propos déclare: "France Gall a traversé le temps grâce à sa sincérité et sa générosité". Au Sénégal où elle tenait un restaurant et se faisait Nègre parmi les Nègres, la " petite soeur éternelle" des Français avait "adopté" un enfant du nom de Babacar.

"Elle laisse des chansons connues de tous les Français et l'exemple d'une vie tournée vers les autres, ceux qu'elle aimait et ceux qu'elle aidait", poursuit Macron. A titre d'exemple la chanteuse a dédié un morceau magnifique écrit par son compagnon Michel Berger à Babacar. Cet enfant a eu pour mère une jeune étudiante. En adoptant Babacar du Sénégal, France Gall de France se mariera avec le Sénégal éternel ! 

Repose en paix l'artiste !

El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Journaliste accrédité auprès de l'ONU - Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

14:53 Publié dans Hommages | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/01/2018

GENÈVE: Bonne et Heureuse Année 208

Happy New Year ! Bonne Année 2018 et au delà ! A vous Toutes et à vous Tous, encore une fois, Merci ! Merci pour votre précieuse amitié, vos commentaires riches, vos critiques enrichissantes. Je n'oublie pas celles et ceux qui parmi vous, en me rencontrant dans les places publiques, me disent dans l'oreille toute leur Affection : Merci.

Le monde, oui, implique que d'autres sont là, comme le disait disait le philosophe franco-sénégalais Gaston Berger, père du chorégraphe Maurice Béjart.

Merci d'être là. Et dans l'Amour et la Vérité qui soignent et font grandir par l'onction de leur générosité.  Non aux actions qui blessent, car oui nous ferons de ce monde, un lieu où il fait beau à vivre, uniquement dans le Respect, la compréhension mutuelle, l'envie d'exister ensemble pour le Meilleur pour cette quête humaine du Bonheur présente sur toutes les latitudes.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Journaliste accrédité auprès de l'ONU.

Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

00:23 Publié dans 2018 | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

06/12/2017

Johnny Hallyday: Il s'était confié à moi pour un concert en Afrique !

Johnny Hallyday, Quebec, Canada, Afrique, France, Belgique, Jimmy HendrixLe grand artiste s'en va sans une danse sur la terre d'Afrique. Un regret, sûrement, pour ce monument de la musique mondiale. En réponse à ContinentPremier.Com, site panafricain basé à Genève, aux Nations-Unies, que j'ai l'honneur de diriger, Johnny Hallyday rencontré au festival d'été de Quebec avec son épouse Laetitia se disait enthousiaste à l'idée de faire un concert en Afrique berceau de l'Humanité et des civilisations. Il me disait d'ailleurs que son épouse en serait ravie ! Pars en paix l'artiste qui a eu l'humilité ce jour là de dire par ailleurs qu'il voulait être un grand artiste comme Jimmy Hendrix, ce génie de la musique noire américaine mais rajoutait il, je ne serai jamais un si grand artiste comme Jimmy qui était mon ami.

Photo: ContinentPremier.Com

El Hadji Gorgui Wade Ndoye- Journaliste accrédité auprès de l'ONU- Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

Ici à lire ou à relire l'article avec Johnny Hallyday en juillet 2012 au Quebec.

AU FESTIVAL D'ETE DE QUEBEC: " OUI J'AIMERAIS BIEN FAIRE UN CONCERT EN AFRIQUE."

Publié le, 16 juillet 2012 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

QUEBEC – (CANADA) - L'édition 2012 du Festival d'été de Québec ( 5 au 15 juillet) bat son plein et les Plaines d'Abraham, jadis, terres de guerres entre Américains, Anglais, Français, Québécois, sont devenues le théâtre de grandes joies, de rencontres, d'amour et d'émotions. Ce 10 juillet, la légende vivante de la musique française, Johnny Hallyday y donnait un concert attendu à la suite de son dernier show qui remonte en 1975 ! Avant de monter sur scène et reproduire son fameux spectacle du stade de France, Johnny a bien voulu rencontrer la presse. C'est un ami d'Ottis Reding et de Jimmy Hendrix, sensible et reconnaissant à la vie après avoir échappé à la mort qui répondait à nos questions.

QUEBEC – (CANADA) - L'édition 2012 du Festival d'été de Québec ( 5 au 15 juillet) bat son plein et les Plaines d'Abraham, jadis, terres de guerres entre Américains, Anglais, Français, Québécois, sont devenues le théâtre de grandes joies, de rencontres, d'amour et d'émotions. Ce 10 juillet, la légende vivante de la musique française, Johnny Hallyday y donnait un concert attendu à la suite de son dernier show qui remonte en 1975 ! Avant de monter sur scène et reproduire son fameux spectacle du stade de France, Johnny a bien voulu rencontrer la presse. C'est un ami d'Ottis Reding et de Jimi Hendrix, sensible et reconnaissant à la vie après avoir échappé à la mort qui répondait à nos questions.

Concert en Afrique

Le chanteur français se dit prêt à donner un spectacle en Afrique. «Oui, j'aimerais jouer en Afrique.». Il était juste interpellé vers la fin de sa conférence de presse, et avant même de terminer la phrase son épouse Laetitia arrivait, et comme pour toujours, pour soutenir son mari. Et là, Johnny très fier, nous présenta à sa femme avec ses mots " Ma femme aime l'Afrique. Elle a fait beaucoup de choses avec l'Unicef en direction de l'Afrique." Lætitia avec son sourire acquiesce et appuie. Un des membres de son staff se rapproche et propose de nous laisser ses contacts.

Défense du français

«Je chante en français déjà et je ne sais pas s'il ne faut que défendre la langue française.» nous a -t-il répondu lors de la conférence. Notons que la 45ème édition du Festival d'été de Québec a été ouvert cette année par une soirée dédiée à la Francophonie qui organisait pour la première fois un Forum sur la langue française abrité par la Ville de Québec. Johnny poursuit: « Je suis français et c'est en français que je chante.».

 
Concert et Public

Pour plaire au public québécois, Johnny a fait le même concert que le stade de France qu'il dit d'ailleurs faire un peu partout. Quand les jeunes me voient, ils disent « Johnny comment ça va?» rapporte le chanteur dont la notoriété dépasse des générations de mélomanes. «J'ai commencé à chanter en 1960. Je ne pensais pas durer. Je me disais: prends ton plaisir où il est.». C'est sans compter avec le public, comme l'avoue Johnny, très reconnaissant à ses fans: « Le succès d'un artiste c'est aussi le public.».

Le festival d'été de Québec

Donnant son avis sur le festival de Québec, Johnny Hallyday a dit que c'était le plus grand festival au monde. «C'est un festival formidable comparable à Woodstock. Il en faudrait plusieurs et partout dans le monde. C'est bon pour le public autant que pour les artistes.» suggère le Rockeur français.

Bonheur et Retour sur la scène

La rencontre avec Mathieu Chedid, l'auteur compositeur plus connu sous le nom d'artiste -M- redonne à la mega star internationale le goût de faire de la musique. « Hospitalisé, en coma pendant trois semaines, j'avais perdu ma voix. Je vous révélerai que j'avais une grande dépression.». Pendant cette période, souligne l'artiste très philosophe: «Ma grande peur c'était de ne plus voir mes petits enfants grandir.». Pour l'artiste, «le plus grand bonheur est de se réveiller le matin.». Alors qu'il pensait aller à la retraite, Mathieu Chedid lui propose de faire un album. Chedid, lui a « redonné envie de travailler et de refaire de la musique.». «L'album que nous avons fait n'a rien de «commercial» souligne Johnny Hallyday qui a martelé «Nous avons joué pour notre bonheur.».

Rituel avant de monter sur scène

«Avant d'attaquer en scène, je suis nerveux. Je retarde le moment. Je n'ai pas de rituel particulier. Je salue les premières personnes que je vois, cela peut être n'importe qui, un balayeur etc...».

 
Jimi Hendrix

«Je voulais faire quelque chose en mémoire de Jimi Hendrix. Je sais que je ne serai jamais un aussi bon artiste que Jimi Hendrix. Nous étions des amis. Je l'ai rencontré en enregistrant à Londres avec Ottis Reding. J'entendais Hendrix jouer, je n'avais jamais entendu quelqu'un jouer aussi bon la guitare que lui. Jimi Hendrix est un héros de la guitare. Il y en a peu comme lui.». «Je tenais donc à faire une chanson sur lui par rapport à sa mémoire».

 
Le sport

«Je fais du sport régulièrement. Je ne le fais pas pour commencer une tournée ou monter sur scène. A partir d'un certain âge, il faut faire du sport. C'est important sinon on risque de vieillir plutôt et comme on dit c'est avec l'effort qu'on obtient des résultats.»

Propos rassemblés, à Québec, par El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications.

Source: ContinentPremier.Com

Lien de l'article: 

http://www.continentpremier.com/index.php?magazine=64&...

 

 

14:21 Publié dans Hommages | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

05/12/2017

Les Etats Unis de Trump solidaires des Musulmans du Myanmar. Ici la Déclaration à la session spéciale des droits de l'Homme.

Myanmar, USA, droits humains, ONU, Ambassador Kelley E. Currie- U.S. Representative to the U.N. Economic and Social Council
Statement at the U.N. Human Rights Council Special Session on Burma
December 5, 201

Thank you Mr. President.

The United States is pleased to cosponsor today’s special session in order to shine an urgent light on the grave human rights abuses occurring in Burma. We appreciate the information shared by the High Commissioner, the Special Rapporteur, Pak Marzuki Darusman, and SRSG Patten and others who have brought to light shocking new details about the nature and scale of the violence.  We again call on the Government of Myanmar to provide access for the Fact Finding Mission and other UN mechanisms. We thank Bangladesh for organizing this session and for its generosity in receiving so many refugees fleeing for their lives.


The United States again condemns the August 25 attacks.   However, no provocation can justify the widespread and horrendous atrocities that have been perpetrated by Burma’s security forces against the Rohingya population.  The United States and other countries have deemed this to be a calculated campaign of ethnic cleansing.  As we have heard today, facts continue to come to light describing the events of recent months as possibly premeditated – including actions taken well before August 25.

These are neither isolated nor unprecedented behaviors by the Tatmadaw.  UN bodies have documented decades of similar, systemic abuses against ethnic communities across Myanmar.  Today in Kachin and Northern Shan State, tens of thousands of IDPs are suffering yet another winter of fear and deprivation. These ethnic groups have been virtually alone within Burma in speaking out against the treatment of the Rohingya because they know this brutality so well from their own experience.

The United States again calls on Myanmar authorities to respect the rights of its entire population, provide unhindered UN, humanitarian and media access throughout Burma, especially in Rakhine State, ensure justice for victims and accountability for those responsible for human rights violations and abuses, and take all necessary measures so that all persons can safely and voluntarily return to their places of origin.  We share the concerns raised by SR Lee regarding the repatriation agreement.

The United States welcomes the government’s commitment to implement the Annan commission report, including with respect to access to citizenship and reform of the discriminatory 1982 Citizenship law.  It is incumbent upon the security forces to respect these commitments, and to assist the civilian government in implementing them instead of undermining them. It is also essential that the hate speech, dehumanization and incitement to violence against the Rohingya come to an end. The lack of citizenship status and associated civil and political rights is the fundamental root cause of this crisis.   Addressing this is an urgent imperative for the government of Myanmar in order to create conditions allowing safe, voluntary and dignified return.  The first step in this is also to stop denying the seriousness of the current situation.

This Council, along with the Security Council and the General Assembly, all have an obligation to ensure that not one more Rohingya child will live through the violence we have seen in the past few months.  We must all come together now to focus now on securing their future.  Thank you, Mr. President.

18:14 Publié dans Nations Unies | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

30/11/2017

Une riche exposition d'art à Genève: Momar Seck un génie à découvrir!

Momar Seck, Genève, Ecole internationale, Senegal, Suisse,exposition Enseignant à l'Ecole internationale de Genève, le pr Momar Seck a fait voyager beaucoup de jeunes dans les deux sens pour la découverte d’autrui. Momar lie ainsi au delà de ses enseignements des ponts entre la #Suisse et le #Sénégal. Un artiste vraiment à voir, à revoir. Je vous invite toutes et tous à aller voir l'exposition de ce grand artiste-peintre, humaniste, un aîné pour qui j’ai du respect pour son amour du travail bien fait pour sa participation à toutes les activités de votre magazine ContinentPremier et dans une parfaite discrétion et efficacité.
Il y a plus de 17 ans, je couvrais son exposition à l’#ONU pour le premier quotidien privé du Sénégal Sud quotidien. 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

15:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

24/11/2017

MOTION DE SOUTIEN AU GRAND FRERE GUY METTAN !

Guy Mettan, Club de la presse, Reporters sans frontière, liberté de la presse, #RSF (Reporters sans frontière) veut interdire une conférence au Club suisse de la presse à une organisation qu'elle n'aime pas! Liberté? Soutien à Guy Mettan qui reçoit ainsi une pression incroyable d'une organisation censée faire exister la parole libre ! Mauvaise tentative et inutile car ce garçon là, M. Guy ne reculera pas. Et même si je n'avais aucune intention d'aller à cette conférence de presse je m'y rendrai pour soutenir le grand frère Guy. La dictature n'est pas toujours là où on le croit. Après la dérive à 360 degrés de Robert Ménard, RSF devrait éviter de tomber si bas. Allez maintenant dire aux petits roitelets d'ici et d'ailleurs qu'il faut que la presse soit libre, il faut que les gens puissent s'exprimer tout le bla bla, !!!! Les journalistes savent en principe décoder un discours alors pourquoi leur mettre des bouche oreilles? Surtout que les invités de Guy ne vont pas appeler au meurtre, ni au terrorisme, ni au racisme etc, je l'espère. Aux journalistes de prendre toutes leurs responsabilités.

El Hadji GORGUI Wade Ndoye. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies, Genève. 

16:22 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

10/11/2017

Affaire Ramadan: Ma position en attendant l'issue du procès !

Enfin, et pour en finir, avec l'Affaire #TariqRamadan, jusqu'à ce que la Justice fasse son travail, je recommande à tous mes amis d'être vigilants et surtout prudents. 
Ce qui s'est passé dans les différents 4 murs, personne parmi nous ne le connaît. Nous devons respecter autant la parole des accusatrices que celle de l'accusé. Personnellement, je ne défends pas et ne défendrai jamais un viol d'une femme ou d'un homme ni toute forme de violence liée à une forme de hiérarchie que pourrait exercer un individu sur un autre. 
Ce qui m'importe, c'est qu'on soit honnête dans l'expression même de nos subjectivités. Ce qui m'importe, c'est que toute personne qui viole ne soit pas impunie mais qu'on insulte pas sa famille, ni son pays, ni sa religion ni son sexe. Ce qui m'importe, c'est que quand une maladie et ou une épidémie se déclare qu'on la circonscrive qu'on l'étudie qu'on soigne les patients et qu'on leur permette de rester dans la communauté des humains. 
Les temps de l'inquisition, les temps des procès en sorcellerie sont du moyen âge... alors ouvrons nos yeux, nos coeurs vers l'avenir dans une parfaite connaissance du temps présent et du passé. 
Voici mon message à celle et à celui qui veut m'entendre mais ce sera ma posture dans cette Affaire comme tant d'autres.

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE- (EGWN)- Journaliste accrédité auprès des Nations Unies, Genève. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

NB: J'écrivais sur ce même blog le 26 mars 2016, on était loin du brouhaha actuel ceci à la chute de mon papier sur " Tariq Ramadan ne sera pas notre Pape": " "Quoiqu'il en soit, je le martèle, #Ramadan ne sera pas notre #Pape à nous les #Musulmanes et #Musulmans, ni lui ni quelqu'un d'autre ! Notre #religion donne des droits comme elle implique des devoirs basés sur la #responsabilité #individuelle et #collective ! 
L'Heure de parler aux Musulmans avec #dignité et #respect a bien sonné au delà de toute forme de #déni, de #condamnation et ou de #compétitioncar l'#Islam est aussi #européen et habite l'#avenir de plus d'1 milliard d'individus sur la #planète !"

17:11 Publié dans Affaire Ramadan | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Pas de poursuites pour viol contre Roman Polanski en Suisse

La nouvelle est tombée mercredi de Berne. La justice suisse a abandonné l‘enquête sur une accusation de viol portée contre Roman Polanski par une ancienne actrice allemande estimant qu‘il y avait prescription. La plainte avait été déposée en septembre auprès de la police du canton de Saint-Gall par Renate Langer, qui accuse le cinéaste de l‘avoir violée en 1972 dans son chalet de Gstaad en Suisse alors qu‘elle avait 15 ans. L‘avocat du cinéaste franco-polonais, Jan Olszewski, avait dit y voir une tentative “absurde (...) après quarante ans” d‘attirer surtout l‘attention des médias, écrit l'Agence Reuters.

 

 

16:15 Publié dans Affaire Ramadan | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/11/2017

Sur TariqRamadan : Que la lumière se fasse et que les coeurs meurtris guérissent !

Tariq Ramadan, Islam, Weinstein, Polanski, Viol, pédophilie, Oxford, Genève, manuel VallsCertains, et je ne sais d'ailleurs pour quelle raison et à la limite du harcèlement, me disent et ou écrivent que pensez-vous de l'Affaire Ramadan, pourquoi vous ne dites rien de votre ami ?

Je voudrais d’abord avoir une pensée pour Madame Ramadan et ses enfants, pour les présumées victimes tout en priant pour que cette épreuve difficile ne laisse aucune séquelle irréversible pour les différents protagonistes.

Au nom de quoi devrais-je répondre pour un individu ?

Mais sérieusement ! Il y a des malades mentaux ambiants et des haineux sans envergure, qui se cachent bien derrière des accusations contre cet éloquent intellectuel musulman, pour essayer de régler des comptes et ou nourris, eux mêmes d'un communautarisme grégaire, voudraient que l'on s'exprimât sur le cas d'un Suisse, né à Genève, d'origine égyptienne et musulmane tout simplement parce qu'on est musulman ! Je trouve extraordinairement malhonnête irrespectueux et indigne une telle attitude! C’est être en porte à faux avec les principes élémentaires de notre droit positif en appliquant la sanction négative d’une personne, d’un frère, sœur, ami ou autrui, à toute sa communauté. C’est la punition expéditive et collective : Une belle honte pour l’Humanité !

Oui, car personne n'a demandé aux coreligionnaires de Harvey Weinstein de s'exprimer pour donner leur position. N'est ce pas? A -t- on, de même, demandé aux coreligionnaires de Polanski de donner leur position sur les accusations graves qui pèsent sur eux ? Certains n'hésitent même pas, en réalité, à banaliser les faits tristement horribles et détestables reprochés à Tariq Ramadan arguant que le viol, la pédophilie seraient un marqueur chez les musulmans ! Eh bien, bravo !

Vous voyez comment la haine, la fétide ignorance, la jalousie imbécile peuvent pousser à perdre la tête ! Et que dire de ce perdant de Manuel Valls, comme un soldat devant montrer sa soumission à l’arrière garde française qui, sans honte, dit la faute est aux médias en citant même un journaliste qui ont donné la parole toutes ces années à l'intellectuel suisse. Il fallait l'écouter avec sa petite barbe se soulager littéralement sur sa proie. Après sa défaite sanglante aux joutes politiques, les Français l’ayant répudié comme le Président Manuel Macron, il ne lui restait plus que de faire feu de tout bois pour s'illustrer en se servant des accusations portées comme des balles de rafale à son ennemi ! 

Que l'on soit clair. Tariq Ramadan n'est pas mon ami ! Je ne le fréquente pas ! Et je lui ai dit cela les yeux dans les yeux au Club de la Presse ( Voir Archive du 23 mars 2016) lors de son excellente prestation avec d'autres intellectuels dont un juif, ancien président de la Knesset et écrivain sur " Comment la religion peut elle contribuer à lutter contre les extrémismes?". J’avais aussi argué que quelqu'un qui a de l'influence sur beaucoup de monde notamment en France, suivi par plus d'1 million de personnes sur les réseaux sociaux qui enseigne à Oxford et qui est né en Suisse, l'exclure du débat sur le dialogue entre les religions et le dialogue des civilisations et qui a fait des ouvrages riches serait une erreur. Ceci, je le pense fortement même si je ne dois à M. Ramadan ni à sa famille. Je n’ai jamais bu un chaay (thé) à la menthe, ni un café avec lui ! Mes maîtres en religion, sont mon père Serigne Alioune Ndoye, un érudit et bienfaiteur respecté et bras droit de Serigne Mansor Sy le Grand, le père de l’actuel Khalife des Tidjaan du Sénégal, Serigne Mbaye Sy Mansor, mon oncle Serigne Ngagne Faye de Mbour et son épouse ma tante Sayda Fatou Wane grande sœur de ma mère Sokhna Mame Arame Wane ; filles d’un ancien combattant français Serigne Daouda Wane, autre érudit et Tirailleurs Sénégalais né Français, le petit fils de l’Almamy Birane Wane (lignée maraboutique et royale). Point ! A Genève, j’ai eu la chance de faire des études notamment en Histoire des religions et ma référence est le grand pédagogue et humaniste Philippe Borgeaud, ancien étudiant de Mircea Eliade. Le respect de tout humain est marqué dans mon ADN comme le courage ! 

Que l'on soit clair. Ma morale en tant personne humaine pour qui rien de ce qui est humain n'est donc étranger de même que mes principes personnels et ma religion l'Islam ne m'autorisent à défendre entre autres ces attitudes bestiales: la pédophilie et le viol !

Que l'on soit clair. Je ne défendrai jamais une personne musulmane fusse telle mon propre frère de sang qui serait coupable de ces horribles actes. Mais je ne lui renierai jamais son humanité. Personnellement s'il m'était arrivé de tomber si bas, je n'attendrais pas la justice pour me blanchir. Ceux qui me connaissent n'ignorent pas mon courage. Toute honte bue, j'avouerais mes méfaits, dans le respect de ma conscience. Mais je rends Grâce à Dieu de n'en pas être un ni aucun membre de ma famille que je sache!

Que l'on soit clair. On ne peut donc défendre quelqu'un pour de telles accusations sur la seule base qu'il est un frère ou un soeur en religion. Quand un frère a tort on l'aide à découvrir sa tortuosité et on l'aide à retrouver le droit chemin. Et mieux tout cela est fait dans la magnifique vérité nimbée de compassion et d'empathie qui permet au fauteur de garder sa dignité humaine. C'est cela l'école de mon père et de ma mère, c'est cela la grande école de la civilisation africaine à laquelle j'appartiens.

Que l'on soit clair. Il est sain de se demander pourquoi tout ceci maintenant ? Comme il est sain de poursuivre nos efforts communs de protection des droits des enfants, garçons et filles, des femmes dans le sillage des grands principes de l’Humanité et de la Déclaration universelle des droits humains.

Que l'on soit clair. Et cela va échapper, sans nul doute, à ceux qui veulent la tête de Tariq Ramadan pour l'ensevelir, à jamais, sans l'entendre, la justice permettra de dire si l'accusé est coupable ou pas ! Comme il leur échappera que parmi ses deux avocats suisses l'une est Juive, Maître Yaël Hayet avec qui, d'ailleurs, j'ai animé une conférence à l'Université de Genève à l’intention des étudiants. Et le second, Maître Bonnant connu également pour son éloquence et ses remarques polémiques. Comme il leur échappera que Tariq Ramadan a porté plainte contre ces accusations, ils n'y liront donc pas qu'il accepte les lois de la République. N'est ce pas?

Que l'on soit soit clair. L’Islam condamne la pédophilie comme il condamne le viol et l’adultère. Je rappelle également le respect des droits des femmes tels que fortement exigé par le Prophète Muhammad Paix et Salut sur Lui lors de son dernier message dit message d’Adieu à sa communauté : « Ô peuple ! Il est vrai que vous avez des droits sur vos femmes, mais elles ont aussi des droits sur vous. Souvenez-vous que vous les avez prises comme femmes seulement avec la permission et de Dieu et en remplissant un pacte avec Lui. Si elles vous restent fidèles, alors il leur revient le droit d’être nourries et vêtues dans la gentillesse. Traitez bien vos femmes et soyez gentils avec elles, car elles sont vos partenaires et vos assistantes dévouées. Et c’est votre droit qu’elles ne fréquentent pas des gens que vous n’approuvez pas, ainsi que de ne jamais être infidèles. O peuple ! Écoutez-moi avec sincérité. Adorez Dieu, accomplissez vos cinq prières quotidiennes, jeûnez pendant le mois du Ramadan et donnez de votre bien en Zakat (charité). Faites le Hajj (pèlerinage), si vous le pouvez. »  

Que l'on soit clair. Je voudrais insister en rappelant à notre intelligence humaine le sens de la mesure et l’importance du respect du principe de la présomption d’innocence pour toute personne, fusse –t-elle musulmane, concernée par une enquête criminelle, tout en écoutant les logorrhées haineuses, si c’est cela la liberté d’expression, et autres questionnements qui peuvent être légitimes.

Photo: ContinentPremier

Par El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Votre Frère Humain, Musulman, Noir, Africain – Sénégalais, amoureux de Genève. Journaliste accrédité auprès des Nations Unies. Directeur des publications du magazine panafricain en ligne ContinentPremier.Com.

NB : J’avais écrit sur mon blog de la Tribune de Genève. Tariq Ramadan ne sera pas notre Pape mais il mérite d’être écouté. Voici le lien : http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2016/03/24/ta...

 

16:39 Publié dans Affaire Ramadan | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

07/11/2017

Soupçon de corruption sur l’attribution des JO 2016 au Brésil : Le CIO écarte Frank Frederick son membre ayant reçu de l’argent de Pape Massata Diack.

 

cio, Frank Fredericks, Ban Ki Moon, Pape Massata Diack, Lamine Diack, Brésil, France, Sénégal, NamibiePape Massata Diack.jpgPour préserver sa «réputation », le CIO met à l’écart Frank Fredericks qui avait déjà présenté sa démission en mars dernier. Mis en examen, pour « corruption passive » et « blanchiment de corruption » par le juge français, le 3 novembre 2017, dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de corruption dans l’attribution des JO 2016  au Brésil, suspendu par la Fédération internationale d’athlétisme (IAFF), l’ancien sprinter namibien vient, ce jour, d’être également suspendu par le Comité international olympique (CIO).

GENEVE-(Suisse)- La commission exécutive du CIO a pris acte de la recommandation de la commission d’éthique concernant Frank Frederick et réaffirmé l'engagement total du CIO de coopérer avec les autorités judiciaires françaises, Le CIO s'étant constitué partie civile dans la procédure en cours.

Le Namibien Frank Fredericks avait reçu 299.300 dollars du Sénégalais Pape Massata Diack, le jour même de l’attribution des JO 2016 au Brésil. De même une société brésilienne appartenant à Arthur César de Menezes Soares Filho, avait transféré 2 millions de dollars à Pape Massata Diack, quelques jours avant avant les délibérations. Coïncidence? Son père Lamine Diack membre très respecté du CIO était le président de l’IAFF. Diack fils est sous le coup d’un mandat d’arrêt international alors que son père qui a marqué de son empreinte les plus belles pages de l’athlétisme mondial est arrêté à Paris il y a deux ans. Mis en examen et accusé de corruption passive et de blanchiment aggravé, Lamine Diack est interdit de sortie du territoire français. Frank Frederick a réfuté les accusations qui pèsent sur lui en déclarant que l’argent reçu est un règlement d’un travail effectué. Pour sa part Pape Massata Diack que Dakar refuse d’extrader à Paris organise sa défense depuis le Sénégal. Il a déclaré que lui et son père sont victimes d’un mensonge: « Cette accusation est le plus gros mensonge du sport mondial », avait-il asséné.  


Après mûre délibération, la commission exécutive a pris la décision suivante, selon une information transmise à ContinentPremier.Com :"Considérant la gravité et l'urgence de la situation, ainsi que son impact sur la réputation du CIO, la commission exécutive du CIO décide de suspendre M. Frank Fredericks de tous les droits, prérogatives et fonctions attachés à sa qualité de membre du CIO."

Frank Fredericks avait démissionné

La décision annoncée, ce mardi 7 novembre 2017,  par la commission exécutive du CIO fait suite à une réunion précédente tenue le 7 mars 2017 au cours de laquelle la commission avait pris la présolution : - d'accepter la démission de M. Fredericks de son poste de président de la commission d'évaluation pour les Jeux Olympiques de 2024, conformément à la recommandation de la commission d'éthique du CIO ; - d'accepter la décision de Frank Fredericks de renoncer à titre provisoire à ses fonctions au sein de la commission de coordination du CIO pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, conformément à la recommandation de la commission d'éthique du CIO, note le CIO.

La décision du Comité exécutif s’appuie sur une recommandation de la Commission d’éthique du CIO que préside Ban Ki Moon ancien Secrétaire général des Nations Unies. « Considérant la gravité ainsi que l’urgence de la situation et son impact sur la réputation du CIO, la commission d’éthique du CIO recommande, en application du paragraphe 2 du Texte d’application de la Règle 59 de la Charte Olympique, de suspendre provisoirement M. Frank Fredericks de tous les droits, prérogatives et fonctions liées à sa qualité de membre du CIO ». La commission d’éthique qui a souligné que, dans l'état actuel du dossier, " elle n'est pas en mesure d'émettre une recommandation sur la valeur des faits", rappelle par ailleurs l’importance du respect du principe de la présomption d’innocence pour toute personne concernée par une enquête criminelle.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

Source: ContinentPremier.Com

19:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

24/10/2017

ALAIN MERIEUX POUR UNE DIPLOMATIE SANITAIRE INTERNATIONALE.

Contre les maladies infectieuses : Alain Mérieux préconise une diplomatie sanitaire mondiale basée sur la multidisciplinarité. 

merieux, Pensières, Alain Mérieux, sanofi, Pasteur, OMS« Notre monde change et sa brutalité va croissant. Nous ne pouvons rester insensibles à la souffrance des populations que nous côtoyons sur le terrain dans les pays où nous sommes présents. Les situations de crise et de grande précarité se multiplient, et la seule prise en charge des malades ne suffit plus », a diagonistiqué, récemment, Alain Mérieux Président de la Fondation Mérieux, aux Pensières à Annecy, devant un parterre de sommités mondiales de la santé. Ainsi, a –t-il plaidé, pour une synergie internationale pour faire face aux maladies notamment celle qui tuent à grande échelle en Afrique. 

Les Pensières- (Annecy-France) - « Le message pasteurien que nous avions reçu est, aujourd'hui plus que jamais, d'actualité. Il nous faut réunir toutes les compétences pour construire un bouclier contre les maladies infectieuses. Il faut pour cela une biologie alliant, diagnostic et vaccination, intégrée dans une approche plus globale où l'hygiène et de nombreux autres facteurs ont toute leur importance. Sans frontières entre les pays et les religions, sans frontières entre l'homme et l'animal », a martelé Alain Mérieux.

Le cinquantenaire de la Fondation Mérieux du nom de cet ancien élève de Louis Pasteur a été l’occasion pour son Président de lancer un appel mondial pour une solidarité humaine au delà des frontières. « Dans le combat contre les maladies infectieuses, la réponse doit nécessairement être mondiale et multidisciplinaire: Il nous faut dépasser la  seule prise en charge médicale pour intégrer tout ce qui contribue à limiter l'impact des maladies infectieuses: sécurité alimentaire, de l'eau et de l'environnement, prise en charge socio économique, logements, sécurité physique des personnes, éducation.... » a –t-il insisté.

La France et les autres pays interpellés.

Alain Mérieux veut d’abord convaincre son propre pays la France avant de tourner vers le reste du monde : « Nous avons besoin d'un drapeau largement déployé à l'international. La France doit se réaffirmer au niveau mondial et pour cela, mieux coordonner les forces vives nationales. Il faut bien sûr des moyens supplémentaires, mais surtout une vision à long terme et une volonté qui soient communes à l'ensemble des acteurs publics et privés français. »Cette coordination est essentielle, à ses yeux, pour pouvoir efficacement collaborer avec d'autres partenaires internationaux et faire avancer la santé mondiale

« Cet esprit de partenariat doit prévaloir entre les états », souligne le petit fils de Marcel Mérieux, élève de Louis Pasteur et fondateur de l’Institut. Son objectif était alors, par la vaccinologie,  de renforcer la prévention pour les populations défavorisées, particulièrement en Afrique. Pendant plus de 15 ans, l’Institut a mené des campagnes de vaccination en Afrique pour lutter notamment contre les maladies de l'enfant, au Brésil pour enrayer une épidémie de méningite majeure. Confrontée aux réalités du terrain, la  Fondation a contribué au  renforcement des politiques de santé et de prévention, et à structurer le déploiement de l'action humanitaire. A titre d’exemple la création de l'AMP (Agence de Médecine Préventive) en lien avec l'Institut Pasteur, puis celle de Bioport, plateforme logistique dédiée à l'acheminement de l'aide humanitaire, et celle de Bioforce, école de formation aux métiers de l'humanitaire.

Rappelons que La Fondation Mérieux s'est engagée pour une recherche en infectiologie de haut niveau. Elle a ainsi créé en 1999 le Laboratoire de haute sécurité P4 Jean Mérieux, grâce à un don de la famille Jean Mérieux, frère d’Alain. « C'est dans ce laboratoire qu'a été isolée la souche Ebola responsable de l'épidémie de 2014. Et c'est également sur ce modèle qu'a été créé le laboratoire P4 de Wuhan en Chine », poursuit Alain Mérieux.

Photo: Joel Philippon 

Texte: El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Journaliste accrédité à l'ONU.  Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

18:03 Publié dans SANTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

13/10/2017

Pacte mondial pour des migrations sûres : Genève au cœur d’une négociation inédite.

Pour la première fois dans l’histoire des Nations Unies, le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (pacte mondial sur les migrations) doit créer un cadre de référence intégrant des principes, des directives et des valeurs cibles mondialement reconnus pour faire face aux mouvements migratoires.

GENEVE- Suisse- Les cent quatre vingt treize Etats-membres des Nations-Unies sont en conclave, depuis hier, à Genève, pour sceller un pacte mondial sur les migrations. Ce, dans l’esprit de la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants, adoptée à l’occasion du sommet que les Nations Unies leur ont dédié le 19 septembre 2016 et qui consacre la volonté des États membres de l’ONU d’élaborer un cadre de référence international (pacte mondial) pour les réfugiés et un autre pour les migrations. Cette déclaration repose sur le constat selon lequel la communauté internationale n’est pas suffisamment préparée à aborder les grands mouvements de réfugiés et de migrants.  

 Un pacte pour quoi faire ?

Interrogés sur la pertinence d’un tel pact alors que les pays développés n’ont pas signé la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille de 1990 et entrée en vigueur en 2003,  les Ambassadeurs Jürg Lauber, Représentant Permanent de la Suisse auprès de l’ONU à New York, son homologue Juan José Gomez Camacho, Représentant Permanent du Mexique à Genève et Mme Louise Arbour, Représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationales et Secrétaire générale de la Conférence intergouvernementale sur les migrations internationales, ont tenu à rassurer au Club de la Presse : « Il est important d’avoir un pacte dans lequel tous les Etats se retrouvent en prenant des engagements ». Notons que cette Convention sur les migrants est juridiquement contraignante. Par ailleurs la nécessité de trouver un accord mondial sur les migrations répond du fait qu’aujourd’hui la notion de pays de départ et d’arrivée n’a presque plus de sens. Tous les pays produisent et reçoivent des migrants, s’y ajoute que dans les pays développés la chute de la démographie appelle à un recours à la main d’œuvre étrangère pour maintenir l’économie et payer les retraites.
 
Dans les pays traditionnellement pourvoyeurs de migrants, l’aide publique au développement a été largement dépassée par les envois financiers de leur diaspora. « L'interdépendance claire entre les Etats lorsqu'il s'agit de questions de migration, les invite à examiner les réalités démographiques sur leur marché du travail. Les barrières sur les voies de la migration régulière qui ne tiennent pas compte de ces réalités ont comme résultats inévitables l'émergence et la croissance de migration illégale», analyse Mme Arbour.
 
Le président de l’Assemblée générale de l’ONU, le Slovaque Miroslav Lajčák, aussi en déplacement, à Genève martèle, à juste titre : «  Nous avons besoin d’une solution globale face à une question globale »  et d’insister : « Pas seulement d'un accord sur le papier, mais conclu sur la base d'un programme politique ». Et de renchérir : « Quelle que soit la nature de nos passeports, les citoyens du monde ont les mêmes droits».

El Hadji Gorgui Wade NDOYE- Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com.

12:37 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/10/2017

Après l'UNESCO, Trump veut il faire peur à l'OMC?

L'Oncle Sam ne voit pas d'un bon oeil le système du Règlement des Différents, une sorte de tribunal du commerce international au sein de l'OMC qui connait des litiges liés au Droit et à la liberté du commerce mondial. L'Amérique bloquerait la nomination de nouveaux juges, renseigne un article du Monde. Pendant ce temps, Donald J. Trump a sorti son pays de l'UNESCO. Décision prenant effet le 31 décembre 2017. L'Amérique reproche à l'UNESCO d'être anti israélienne. Elle souhaite une réforme de l'organisation. Cependant, le pays de Trump manifeste son souhait d'y garder son nez en étant un Membre Observateur et en collaborant sur des problématiques comme la sauvegarde de l'héritage culturel universel, le droit à la liberté d'expression etc.... 

Deux commentaires:

UNESCO: Je note simplement que ce n'est pas nouveau, l'#Amérique avait déjà claqué la porte avant de revenir. Celle qui va sourire sous cape c'est naturellement la Chine qui va devoir montrer qu'elle est un grand pays et qui va combler les trous des Etats Unis. La #Chine protectrice de la #Culture et de l'#Education universelles, voici le schema qui se dessine ! 
OMC: Je signale cependant qu'à l'OMC, il n'y a pas de voix prépondérante ! Certes les pays dits grands y jouent comme des maîtres mais que les pays dits petits peuvent les emmerder et savent comment faire leur tacle. Les uns et les autres se neutralisent. Parfois bien parfois pas mais il est clair que l'Amérique ni l'Europe ne peuvent dicter leur loi sans le consentement des autres parties. 
Tonton Trump va -t- il là aussi demander une réforme pour obtenir le droit de veto? Son argument ne sera pas la Palestine chouchoutée par les Etats ! Que nous sortira t il? Je fais LOL !  
Ce qui est sûr la marche du monde ne sera plus comme elle fut ces deux siècles derniers marqués par la domination sans concession de l'Occident sur le reste du monde! C'est dire que nous avons besoin de multilatéralisme! 

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, Journaliste sénégalais accrédité auprès des Nations-Unies, Genève.

Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com 

17:46 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye